Mauvaise passe pour RIM qui procède à 2000 licenciements

MarketingMobilitéTablettes

Le fabricant canadien du smartphone BlackBerry enclenche un programme d’optimisation des coûts qui passe par un vaste plan de suppression de postes.

Sur fond de remaniement de la direction de RIM, le fabricant du BlackBerry précise son dispositif “d’optimisation des coûts” qui passe par un plan de 2000 licenciements.

“En clair : on optimise et on coupe”, commente Silicon.fr.

Quel est l’objectif de ce “Cost Optimization Program” ?

Dans le texte, la prescription est homéopathique : “supprimer les redondances et à réallouer les ressources afin de se concentrer sur les activités offrant le meilleur potentiel de croissance, dans l’alignement des objectifs stratégiques”.

Derrière cette novlangue, c’est un plan de 2000 licenciements que prépare RIM.

Les collaborateurs visés seront prévenus dès cette semaine en Amérique du Nord et dans certains autres pays en fonction des législations sociales des pays impactés.

La société canadienne annonce que la réduction des objectifs “est considérée comme une étape avisée et nécessaire pour la réussite à long terme de l’entreprise, après une période de croissance rapide, pendant laquelle la société à pratiquement quadruplé ses effectifs en cinq ans.”

Cela correspond à une coupe de plus de 10 % dans l’effectif globale de RIM (19 000 personnes dans le monde).

Suite à des résultats décevants au premier trimestre, RIM avait évoqué dès le 22 juin un “mini-plan social” au Canada (200 employés affectés).

Crédit illustration : © benoit sarasin – Fotolia.com

Sécurité USA : la tablette PlayBook de RIM admise au niveau fédéral
Dans son édition du jour, Silicon.fr indique également que la tablette BlackBerry PlayBook de RIM a obtenu la certification FIPS 140-2, “la plus haute distinction officielle américaine pour les fonctionnalités de chiffrement”. Avantage : l’appareil nomade est la seule tablette repondant aux critères de sécurité dans les plus hautes sphères du gouvernement américain. “Cette certification démontre notre engagement à répondre aux besoins des organisations soucieuses de sécurité et permet au gouvernement fédéral américain d’acheter le PlayBook en toute confiance, ce dernier répondant à ses exigences en terme de protection des données sensibles”, déclare Scott Totzke, vice-président senior BlackBerry security chez RIM.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur