Maxdata investit le marché du grand public avec la marque Belinea

Mobilité

Le constructeur allemand amorce le lancement de sa stratégie grand public avec trois gammes de nouveaux PC.

Plutôt connu pour ses solutions entreprises (notamment ses portables durcis), Maxdata avait annoncé début 2006 son retour en force sur le marché grand public (qu’il avait quitté en 2003). Mais ce n’est qu’à l’automne 2007 que l’un des rares constructeurs européens de PC a évoqué sa nouvelle gamme de produit concrétisée en janvier 2008.

Le jeudi 21 février, le constructeur allemand exposait à la presse ses derniers modèles de PC de bureau, mobiles, mini PC et même Home serveur dans le cadre d’un showroom prêté par son partenaire distributeur Axantis à Paris. Une offre informatique désormais commercialisée sous la marque Belinea (jusqu’alors exploitée pour les écrans) et déclinée en trois gammes : o.line (pour orange), b.line (blue) et s.line (silver).

La série O s’adresse essentiellement à l’utilisateur individuel tandis que les versions b et s viseront respectivement les usages professionnels et technophiles. Chaque produit se distingue ensuite par une nomenclature déclinée de 1 à 6, de l’entrée vers le haut de gamme avec, en bout de course, des monstres de puissance dédiés aux joueurs (une nouveauté chez Maxdata). Les produits abordent un design soigné et aux coloris unitaires sur les différents composants (écran/souris, clavier, boîtier) qui visent à les distinguer des PC estampillés Maxdata.

Le s.book One, un ovni sur la planète informatique

Caractérisée par un blanc “tendance”, la gamme o se compose de portables o.book, de desktop et mini PC o.max (lesquels peuvent se dissimuler derrière l’écran ou sous le bureau pour gagner en encombrement et en esthétique) et de serveurs domestiques o.center (orienté loisir avec une plate-forme Windows Media Center). Les gammes b et s se concentrent sur les portables (b/s.book) respectivement distingués par un noir anthracite qui s’alterne avec le gris du métal brossé pour le s.book 1 (prononcez “One”). Ce modèle fait un peu figure d’Ovni sur la planète informatique. Dans un format ultra-compact comparable à l’EEE PC d’Asus (230 x 29,4 171 mm pour 1,1 kg), le s.book 1 enferme 80 Go sur disque dur (1,8 pouce), 1 Go de Ram DDR2, du Wi-Fi a/b/g et un écran 7 pouces (800 x 480) tactile (plus pratique que le minuscule pad) sous Windows XP Pro. Le tout motorisé par un processeur à faible consommation VIA C7-M à 1,2 GHz. Mais le plus original tient dans la présence d’un combiné téléphonique Wi-Fi autonome stocké dans la coque du PC et qui permet de téléphoner en VoIP à partir d’un compte Skype pré-configuré.

La machine est proposée à 849 euros. Un tarif qui s’éloigne des 300 euros de l’EEE PC. “Ce ne sont pas les mêmes usages“, justifie Patrice Bourgeois, responsable marketing et communication du constructeur allemand, “le s.book vise les professionnels exigeants tandis que l’EEE PC s’adresse à un public familial.” Selon lui, après un accueil réservé en janvier, le s.book 1 a reçu un bon retour à l’occasion du récent salon ITPartners, un salon orienté channel organisé près de Paris.

Les partenaires privilégiés

Nous essayons de tirer le bénéfice de notre notoriété pour proposer d’autres produits“, résume le responsable marketing, qui reconnaît que “la croissance se fait aujourd’hui sur le marché de la grande distribution.” Et sur les ordinateurs portables. En 2007, le portable a bénéficié d’une croissance de 38 % à l’échelle planétaire contre 10 % pour le PC de bureau. D’où la variété étendue de notebook proposés par Maxdata.

Pas question pour autant de renoncer à son modèle commercial de vente indirecte même si, aujourd’hui, le grand public va chercher son PC dans la grande distribution. “Nous ne voulons pas tuer notre réseau de partenaires“, justifie Patrice Bourgeois.

“Certains d’entre eux nous offrent une vitrine et qu’une partie des clients préfère se tourner vers ces spécialistes plutôt que dans les grandes surfaces“, poursuit le représentant de la société. Notamment les entreprises qui sont en contact direct avec leurs clients et visiteurs, comme les agence de création ou les centres hospitaliers, et qui souhaitent soigner leur image. Belinea est également référencé par bon nombre de sites de e-commerce.

En France Maxdata s’appuie sur un réseau de 600 revendeurs. “Nous voulons donner aux revendeurs historiques les armes pour combattre la grande distribution“, résume le responsable. La nouvelle stratégie du constructeur européen aurait reçu un “accueil positif“, selon le bilan tiré de la présentation qui s’est déroulée en octobre 2007 auprès de 120 partenaires. Prochain bilan, fin 2008 pour confirmer la pertinence de la stratégie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur