Maxdata s’apprête à revenir sur le marché des PC grand public

Mobilité

Le fabricant allemand prépare son retour sur ce marché qu’il avait abandonné en 2003 pour se recentrer exclusivement sur les entreprises.

Après l’avoir quitté en 2003 pour se consacrer au marché professionnel, l’allemand Maxdata tente aujourd’hui un retour gagnant sur le marché des ordinateurs grand public.

“Nous envisageons très sérieusement de revenir sur le grand public mais avec une approche radicalement différente. Auparavant, nous mettions du matériel Maxdata dans un boîtier un peu différent pour en faire une offre aux enseignes qui bénéficiait des mêmes services que l’offre professionnelle. L’inconvénient était que la frontière entre l’offre à nos revendeurs et celle à la grande distribution était un peu floue. Cela gênait certains revendeurs qui constataient que les prix des produits n’étaient pas tout à fait les mêmes dans la grande distribution, où les volumes sont bien plus importants”, explique Philippe Gounine, directeur général de Maxdata France.

Le groupe a donc aujourd’hui décidé de concevoir une gamme de produits spécifiques, entièrement dédiés à la grande distribution. Cette nouvelle ligne, dont la commercialisation devrait débuter à la fin du premier semestre, sera davantage adaptée aux loisirs numériques et moins orientée bureautique que celle qui était proposée via son partenaire Auchan, de 2000 à 2002.

Trois des quatre principaux types de produits du groupe sont concernés, à savoir les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables et les moniteurs, les serveurs restant l’apanage des entreprises.

Un plan d’action pour renouer avec la croissance

Créé en 1987 en Allemagne, Maxdata emploie près de 1 200 salariés dans neuf filiales en Europe. Le groupe vient d’annoncer une perte d’exploitation de 35 millions d’euros en 2005, pour un chiffre d’affaires s’élevant à 657,4 millions d’euros. Selon Philippe Gounine, trois raisons justifient ces mauvais résultats : un provisionnement de 13 millions d’euros pour régler des questions de copyright sur certains périphériques, la fluctuation du dollar sur l’année (le groupe achète en dollars pour revendre en euros à prix fixes) et des investissements importants pour moderniser son outil de production.

En France, Maxdata est assez bien représentée sur le marché des grands comptes. Sur le dernier trimestre, la société a notamment remporté, avec un partenaire, un appel d’offres du ministère des Finances pour l’installation de 18 000 ordinateurs de bureau.

Les PME/PMI et, plus récemment, le grand public constituent deux leviers de croissance explorés par le groupe. “Tous nos grands concurrents réalisent une part non négligeable de leur chiffre d’affaires en grande distribution. Très clairement, il y a du business à faire”, s’enthousiasme Philippe Gounine. Pour ce qui est du partenaire qui distribuera cette nouvelle offre, des contacts ont été pris mais rien n’est signé pour l’instant, précise-t-il.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur