Mea culpa d’Unroll.me : soyons plus clairs en vendant les données des utilisateurs

Bases de donnéesCloudCRMData-stockageLégislationMarketingRégulations
unroll-me-colere-utilisateurs-mea-culpa

Après la grogne de ses utilisateurs, Unroll.me (service anti-prolifération de newsletters reçues par mail) promet plus de transparence sur la revente de données persos à des tierces parties.

C’est un article sur Travis Kalanick, CEO d’Uber, publié dans le New York Times qui a permis de découvrir par ricochet le pot aux roses concernant le service Unroll.me.

Propriété de Slice Intelligence en 2014, Unroll.me se présente comme un service gratuit qui permet à ses utilisateurs de se désabonner en seulement quelques clics à des newsletters qui viennent engorger les boîtes de réception des messageries.

La start-up ne se contente pas de collecter des données personnelles de ses membres mais elle les revend à des sociétés tierces. Un pan méconnu de business qui a provoqué un véritable tollé auprès des utilisateurs qui se sont sentis floués.

Tant et si bien que Jojo Hedaya, CEO d’Unroll.me, a décidé de s’exprimer dans un billet de blog.

Dans une contribution intitulée « Nous pouvons faire mieux », le dirigeant co-fondateur exprime un certain mea culpa vis-à-vis des utilisateurs au coeur de notre entreprise et de notre service ». Il a donc été « déchirant de constater que certains de nos utilisateurs étaient bouleversés pour savoir comment nous monétisons notre service gratuit ».

Il explique être surpris puisque « nous faisons de notre mieux pour être transparent sur notre modèle d’affaires ». Ce n’est pas suffisant, reconnaît-il, puisque « les commentaires récents des clients m’indiquent que nous n’étions pas assez explicite ».

Pour faire amende honorable (tout en précisant bien que les utilisateurs s’inscrivent sur le service en connaissance de cause), Jojo Hedaya explique que Unroll.me devra se montrer plus clair dans son business avec des conditions d’usage plus lisibles et visibles entre le site Web, l’app mobile et dans l’espace de questions/réponses (FAQ).

Mais il est hors de question de modifier la pratique. L’exploitation des données des utilisateurs demeure la clef de voûte du modèle économique d’Unroll.me.

Le marché de l’analyse des données (à des buts de business intelligence par exemple) regorge d’acteurs tels qu’ID Analytics, Datalogix, Acxiom, Datalogix et CoreLogic. Elles sont souvent pointées du doigt dans le cadre de la confidentialité des données.

Outre-Atlantique, la FTC (Federal Trade Commission) veille au grain et n’hésite pas à monter au créneau pour endiguer les dérives possibles. En France, c’est la CNIL qui joue ce rôle.

(Crédit illustration : Unroll.me)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur