Média 2.0 : le Huffington Post “made in France” est inauguré

Marketing

En association avec Le Monde, le site média d’Arianna Huffington, symbole de la vague 2.0 aux Etats-Unis, arrive en France. La direction éditoriale est assurée par Anne Sinclair.

La version française du Huffington Post est lancée officiellement aujourd’hui.

Propriété d’AOL, le site média américain a su transformer le potentiel du Web 2.0 (news, blogs, communautés, prises de position…) en succès en termes d’audience. Il existe déjà des déclinaisons au Canada et au Royaume-Uni.

Son arrivée dans l’Hexagone était pressentie depuis l’automne dernier.

En France, il s’est associé avec Le Monde (34% du capital, le groupe de presse prend en main la régie) et Les Nouvelles Éditions Indépendantes (holding de Matthieu Pigasse, 15%).

Le montant global de l’investissement pour démarrer en France n’est pas précisé.

Huffingtonpost.fr remplace LePost.fr, un site participatif lancé en 2007 par Le Monde.

La direction éditoriale est assurée par Anne Sinclair, qui revient aux affaires, pourrait-on dire. Le fait qu’elle soit née à New York (en 1948) devrait l’aider dans sa tâche.

La journaliste a connu son heure de gloire en animant le talk show 7/7 dans les années 80 et 90 sur TF1.

C’est aussi l’une des rares journalistes du paysage audiovisuel français à s’être réellement plongée dans les médias en ligne en dirigeant e-TF1 dans la période 1997 – 2001.

Jusqu’en mai 2011, elle a animé  son propre blog intitulé “Deux ou trois choses vues d’Amérique” lorsque son mari Dominique Strauss-Kahn occupait les fonctions de Président du FMI.

Plus récemment, son nom a plus souvent été associé aux frasques de DSK, candidat PS déchu à l’élection présidentielle en France. 

“Le web permet le pire et le meilleur. Faisons le pari du meilleur. Nous serons donc attentifs à la qualité des contributions reçues, et vigilants sur les commentaires postés sur le site. Toute opinion sera la bienvenue, tout dérapage sera écarté”, déclare Anne Sinclair dans son billet d’inauguration.

“Nous sommes de la même génération: nous sommes nées le même jour, à deux ans d’intervalle ! Quant aux sujets sur DSK, nous avons été très claires : ils seront couverts, et traités exclusivement par Paul Ackermann, le rédacteur en chef [issu du Figaro, NDLR]. Les lecteurs jugeront sur pièce”, commente Arianna Huffington, cofondatrice du Huffington Post, interrogée par Les Echos.

Pour relever le défi de faire briller cette marque média en France, Anne Sinclair pourra compter sur une rédaction multimédia (une dizaine de personnes), une batterie de blogueurs (non rémunérés et c’est assumé) et une série de contributeurs externes du monde de l’économie et de la politique : Guy Carcassonne (droit), Emanuel Ungaro (mode), Anne Nivat (reporter), Julien Dray (député français), Rachida Dati (euro-députée) mais aussi Nicolas Bedos (Dramaturge et metteur en scène, fils de Guy Bedos).

Aux Etats-Unis, le Huffington Post est un véritable phénomène média (350 journalistes, 36 millions de visiteurs uniques par mois).

En vivant de la publicité, le site média 2.0 est “rentable depuis deux ans” selon Arianna Huffington.

Il était tombé dans le giron du groupe AOL en février 2011 (montant de l’acquisition : 315 millions de dollars).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur