Media.net racheté par Miteno : un deal AdTech à 900 millions de dollars

EntrepriseFusions-acquisitionsMarketingPublicité
media-net-acquisition-miteno
4 6

Localisé entre Dubaï et New York, Media.net constitue un grand fournisseur de solutions technos pour optimiser les campagnes de pub. Avec son acquéreur, la jonction avec la Chine est assurée.

Un deal énorme dans l’AdTech vient de survenir en Chine avec des acteurs…méconnus vus de France. L’acquisition de Media.net par un consortium d’investisseurs chinois vaut le détour. Elle a été accomplie en grande pompe sous la houlette de Zhiyong Zhang, Président de Miteno, du nom d’une firme basée à Pékin orientée télécoms, médias et technologies et coté à la Bourse de Shenzhen.

Montant global du deal communiqué : 900 millions de dollars si tout se passe comme convenu. Un premier versement de 426 millions de dollars est d’ores et déjà enclenché. Pour disposer de l’autre moitié de la somme, il resterait des conditions à négocier et des objectifs flous à remplir.

Si le deal aboutit vraiment, ce serait l’un des plus gros chèques signés dans le secteur de la publicité sur Internet. TechCrunch a recensé les deals les plus faramineux : Google qui acquiert AdMob en 2010 pour 750 millions de dollars en 2010 ou Twitter qui débourse 350 millions de dollars pour MoPub en 2013. Hors catégorie, on trouve encore Google qui avait acquis DoubleClick en 2007 pour un montant de 3,1 milliards de dollars….

L’intriguant Divyank Turakhia

On s’éloigne du sujet principal. L’aventure de Media.net (joli nom de domaine générique au passage) a démarré en 2010 avec Divyank Turakhia (toujours au commande de la société 16 ans plus tard).

Forbes n’en revient toujours pas du chemin parcouru par ce Net-entrepreneur venu des Emirats Arabes Unis. « Il a démarré son premier business Internet en 1996 à l’âge de 14 ans, réalisé un chiffre d’affaires d’un millions de dollars à ses 18 ans, a atteint 100 millions à 23 ans et dépasse désormais le milliard à 34 ans. »

Si Media.net demeure sa grande aventure, Divyank Turakhia a connu d’autres success stories comme le rachat en 2014 de quatre marques de services BtoB (BigRock, ResellerClub, LogicBoxes et WebHosting.info) par Endurance International Group, un groupe américain spécialisé dans l’hébergement de sites Web. Pour ce pendant d’activité, il était associé à son frère Bhavin Turakhia. Le bouquet de services est cédé pour 160 millions de dollars.

Avec la cession de Media.net, les capitaux recueillis seront ré-injectés dans des fonds d’investissement détenus par les deux frères qui ont visiblement le sens des affaires.

Media.net s’ouvre au marché chinois

Concrètement, que fait Media.net dans le segment AdTech ? Entre ses deux points névralgiques Dubai (business monde) et New York (siège social), la société fournit des solutions pour créer des campagnes publicitaires, organiser le ciblage client et évaluer les résultats. Elle joue à la fois sur le front des éditeurs et des annonceurs.

Selon Reuters, sept candidats avaient manifesté leur intérêt pour reprendre les rênes de Media.net. Ainsi, l’intermédiaire AdTech propose aux éditeurs de dénicher les publicités les plus pertinentes à travers le réseau pub Yahoo! Bing.

Media.net est un business profitable qui affiche un chiffre d’affaires de 232 millions de dollars, essentiellement généré sur le marché américain (à 90%). La plateforme permet de brasser 450 millions de dollars de revenus publicitaires, dont plus de la moitié est générée par les terminaux mobiles.

Le deal conclu avec Miteno lui ouvre les portes du vaste marché chinois. Après intégration, Divyank Turakhia devrait rester aux commandes de Media.net, qui dispose d’un effectif de 800 personnes dans le monde. Tandis que l’on retrouvera son frère Bhavin en charge d’explorer l’extension des activités en Chine.

(Crédit photo : Media.net – Le CEO Divyank Turakhia signe l’accord avec Zhiyong Zhang, Président de Miteno)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur