Médiabarre victime de ses adhérents

Cloud

Premier service en ligne français à proposer un abonnement qui rapporte de l’argent aux Internautes, Médiabarre a du fermer ses portes temporairement, Digiweb son hébergeur refusant de continuer à lui allouer de la place sur ses serveurs.

L’Internet rémunérateur n’aura fait qu’un court passage sur le Web français. Médiabarre, qui proposait de rémunérer ses adhérents en échange de la présence de bandeaux publicitaires pendant leur navigation, se cherche un nouveau prestataire de services. En effet, Digiweb, qui l’accueillait depuis le 1er janvier, ne souhaite pas poursuivre ce partenariat. La raison de cette mise à la porte  : certains adhérents de Médiabarre, alléchés par les gains potentiels découlant du parrainage de nouveaux abonnés, pratiquaient allégrement le spam pour attirer de nouveaux clients.

Suite aux encombrements provoqués par ces courriers intempestifs, Free et Easynet ont radié Digiweb de leur DNS et ainsi bloqué l’accès de leurs internautes vers Médiabarre mais aussi vers tous les autres sites hébergés par Digiweb. La réponse de ce dernier ne s’est pas faite attendre et la fermeture du site Médiabarre est effective depuis deux jours. Néanmoins cette société assure que ses services reprendront sous 48 heures, des négociations étant en cours avec Skynet Web. De quoi contenter les 5000 clients qui ont souscris à la formule Médiabarre depuis 15 jours.

Pour en savoir plus :

Le site Médiabarre actuellement fermé


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur