Mediawan veut faire du Groupe AB son socle audiovisuel en Europe

EntrepriseFusions-acquisitionsMarketingSocial Media
mediawan-groupe-AB
3 1

Le fonds Mediawan du trio Capton-Niel-Pigasse veut acquérir Groupe AB pour monter dans la production et la distribution audiovisuelle au niveau européen.

C’est la première cible de Mediawan : Groupe AB. Le véhicule d’acquisition (« SPAC »), fondé par Pierre-Antoine Capton, Xavier Niel et Matthieu Pigasse et cotée en Bourse, vise le groupe audiovisuel (édition, production, distribution) fondé par Claude Berda.

Des négociations exclusives ont démarré dans ce sens. Montant de l’acquisition initiale pour s’emparer de l’intégralité du capital : 270 millions d’euros en cash. L’opération sera financée en partie par emprunt bancaire (130 millions d’euros).

« Le solde du prix d’acquisition des titres de Groupe AB sera financé par prélèvement sur les fonds levés au moment de l’introduction en bourse », précise le communiqué.

Dès la création de Mediawan annoncée en avril 2016, le trio fondateur affichait son ambition de créer « l’une des plus grandes plateformes de médias et de contenus en Europe » en acquérant « une ou plusieurs entreprises (…) présentant un important potentiel de création de valeur via une restructuration, un repositionnement ou une réorganisation ».

Group AB rentrerait donc dans ce profil convoité. Les discussions pour les négociations sont multi-partites. Puisqu’AB Group est actuellement détenu par son fondateur Claude Berda (53%), TF1 (33,5%) et ses dirigeants (13,5%).

Si le processus se déroule normalement, l’acquisition pourrait être bouclée dès la fin du premier semestre 2017. D’ores et déjà, TF1 a fait savoir qu’il « acceptait l’offre sous conditions faite par Mediawan SA ».

« Groupe AB représente pour nous l’opportunité d’acquérir un acteur de premier plan présentant un fort potentiel de croissance dans les secteurs des chaînes, du digital et de la production », évoque Pierre-Antoine Capton, Directeur général et Président du directoire de Mediawan (et fondateur de 3e OEil Productions).

Dans la nouvelle configuration, l’expert de l’audiovisuel cumulera ses fonctions au sein de Mediawan avec celle de président de Groupe AB.

« C’est une opération qui représente une formidable opportunité pour améliorer la visibilité de Groupe AB tout en lui donnant accès au financement nécessaire pour accélérer sa croissance », déclare de son côté Claude Berda, Président de Groupe AB, cité dans le même communiqué.

Salut les Musclés

Si vous êtes de la génération Club Dorothée (diffusé sur TF1), la longue liste des productions en mode sitcom du Groupe AB devrait vous rappeler les mercredi après-midi de votre enfance. Les séries les plus populaires à l’époque étant Salut les Musclés et Hélène et les Garçons. Plus récemment, on trouve la trace du groupe AB derrière des séries TV policières comme Section de recherches pou Alice Nevers.

Les activités du groupe évoluent entre la production et la distribution de programmes (séries TV, téléfilms, dessins-animés, documentaires…), l’édition de chaînes TV (19 canaux) et de services digitaux associés.

Jusqu’à la mi-juin 2015, le groupe exploitait aussi une plateforme SVoD baptisée Jook Video, dont l’activité a été interrompue avec l’arrivée de Netflix en France.

La distribution des contenus vidéo est assurée entre l’Europe francophone et l’Afrique. Groupe AB revendique 12 000 heures de programmes en catalogue et une production en interne d’environ 80 heures par an.

En 2016, Groupe AB devrait générer un chiffre d’affaires de 158 millions d’euros et un EBITDA de 36 millions d’euros.

Parallèlement, Mediawan déclare scruter « plusieurs autres opportunités d’acquisition (…) en vue de créer des synergies avec Groupe AB ». Les discussions sont « à un stade avancé dans certains cas », déclare le véhicule d’investissement pris d’une boulimie de contenus audiovisuels au niveau européen.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur