Mediawan : le trio Niel-Pigasse-Capton vise les « contenus » en Europe

BourseEntrepriseLevées de fonds
mediawan-SPAC-cotation-bourse
2 8

A travers Médiawan (créée sous forme d’une SPAC) cotée en Bourse, les trois entrepreneurs ayant déjà un pied dans l’audiovisuel et les médias visent les « contenus » en Europe.

Que nous réserve Mediawan ? C’est un nouveau véhicule de financement dans les « contenus » qui entre en Bourse et qui va faire du bruit. Ne serait-ce qu’au regard des instigateurs…

Ce SPAC (acronyme de la forme juridique Special Purpose Acquisition Company ») réunit Xavier Niel, fondateur d’Iliad/Free, Matthieu Pigasse, Directeur général de Lazard France (mais aussi directeur du magazine Les Inrockuptibles et propriétaire de Radio Nova) et Pierre-Antoine Capton, créateur de la société de production Troisième Oeil Productions.

Point commun entre les associés : leur goût pour le secteur des médias. Ainsi, on retrouve Xavier et Matthieu Pigasse (mais aussi l’homme d’affaires Pierre Bergé) derrière la société Le Monde Libre, propriétaires du groupe Le Monde.

Pour Mediawan, on passe à une échelle encore plus industrielle, pourrait-on dire. Il est prévu que la SPAC soit cotée en Bourse en France. La première cotation est prévue le 22 avril, selon Reuters.

Le véhicule de financement assez particulier compte lever une fourchette 250 millions – 300 millions d’euros.

Dans le schéma d’investissement présenté, le trio d’investisseurs injectera chacun entre six et sept millions d’euros dans Mediawan.

Ils détiendront à parts égales 20% du capital. Les 80% restants seront proposés à des investisseurs institutionnels, moyennant un investissement minimum d’un million d’euros.

Techniquement, « l’offre porte sur un montant de 25 millions d’actions de préférence stipulées rachetables à bons de souscription d’actions ordinaires rachetables (« unité ») pour un prix unitaire de souscription de 10 euros chacune, ce montant étant susceptible d’être porté à environ 30 millions d’Unités en cas d’exercice intégral de la clause d’extension », selon le communiqué.

Grâce à l’effet de levier de la dette, Mediawan pourrait investir dans une première opération structurante jusqu’à 1,5 milliard d’euros, estime Reuters.

« Notre ambition est de créer ensemble l’une des plus grandes plateformes de médias et de contenus en Europe », déclare Pierre-Antoine Capton, nommé président du directoire de Mediawan.

On retrouvera Xavier Niel et Matthieu Pigasse dans le conseil de surveillance. La présidence reviendrait à…Pierre Bergé.

Grâce à l’effet de levier de la dette, Reuters considère que Mediawan est en mesure d’investir jusqu’à 1,5 milliard d’euros dans une première opération.

Qui sera visé ? La nouvelle société en mode SPAC entend acquérir « une ou plusieurs entreprises » déjà présente(s) dans la chaîne contenus-médias-divertissement et « présentant un important potentiel de création de valeur via une restructuration, un repositionnement ou une réorganisation ».

La ou les cibles devront également bénéficier « d’une position concurrentielle forte au sein de leurs segments respectifs, avec à leur tête une équipe expérimentée ».

fondateurs-mediawan


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur