Mega (encore) dans le collimateur des majors hollywoodiennes

Cloud
Logo de Mega

Kim Dotcom n’a pas fini de s’attirer les foudres du panthéon des grandes majors hollywoodiennes. Mega, sa dernière création, vient d’éviter une désindexation de Google demandée par Warner Bros et NBC Universal.

Mega, le nouveau-né de Kim Dotcom, suit le même chemin que son aîné Megaupload, malgré la fermeture subite de ce dernier en janvier 2012.

C’est en tout cas ce que semblent croire les majors hollywoodiennes.

En effet, Torrent Freak révèle que Warner Bros et NBC Universal auraient tous deux transmis une réclamation de désindexation de la page d’accueil de Mega.

Le procédé est simple. Si le propriétaire d’une œuvre s’estime volé, il peut transmettre une requête de ce type à Google, qui l’analyse et procède éventuellement au déréférencement de la page, propulsée dans les noires abysses de l’Internet.

Plus aucune visibilité, donc mort du contenu frauduleux…

Après la théorie, la pratique. Habitué de ce genre de réclamations, Kim Dotcom a pu éviter toute sanction de Google.

Sur Mega, le contenu publié (qu’il soit frauduleux ou non) est directement lié au compte de l’utilisateur qui le téléverse sur les serveurs du site. Lui seul choisit, de son plein gré, s’il rend les fichiers publics ou non.

Mega assure n’avoir aucun contrôle et aucune responsabilité sur les données profitant de son service d’hébergement.

En cette vertu, Google ne peut pas valider la demande des majors de censurer la page d’accueil du site Internet, puisque celle-ci ne présente aucun lien de téléchargement vers le film Mama (film victime des copies qui mettent en colère Universal).

Le plus étonnant, c’est que les majors devraient en tout état de cause être au courant du fonctionnement de ces requêtes.

Que l’URL de page d’accueil de Mega soit mentionnée est interprété comme une attaque gratuite par Kim Dotcom.

« Warner Bros et NBC Universal demandent à Google de censurer toute notre page d’accueil. C’est en accord avec le comportement déraisonnable de l’industrie du contenu, à laquelle nous devons faire face depuis des années », explique-t-il.

Ou tout simplement est-ce dû à l’emploi de robots peu efficaces pour l’envoi de ces requêtes…

La boucle se boucle tout doucement vers un nouveau conflit ouvert entre Mega et les défenseurs du droit d’auteur.

Requête de désindexation de la page d'acuueil Mega par Universal
Copie de la requête de désindexation envoyée à Google par Universal

————–

Êtes-vous incollable sur les différents services de Google ?

————–

Crédit photo : Mega / Torrent Freak


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur