Data-stockageRégulationsStockage

Mega enclenche une opération « liens propres »

mega-kim-dotcom-operation-liens-propres-copyright
0 0

Le service cloud de stockage de fichiers de Kim Dotcom multiplie les avertissements vis-à-vis de sites connexes qui ne prennent pas de précaution avec le copyright. Un jeu à se brûler les doigts.

Kim Dotcom ne veut pas se montrer laxiste vis-à-vis de sites connexes qui s’appuyeraient sur Mega pour enfreindre les lois protégeant le copyright.

Il traîne déjà le dossier Megaupload comme un boulet. Et les charges à son encontre dans une procédure aux Etats-Unis sont déjà lourdes (infractions copyright, blanchiment d’argent…).

Ainsi, l’équipe juridique de Mega aurait déjà exigé la fermeture de l’annuaire Search-Mega.me, qui serait exploité depuis la France.

Elle considérait que l’exploitation de liens pouvait lui porter préjudice. Trop « borderline » quoi.

« En raison d’un script développé par Mega pour supprimer l’intégralité des fichiers indexés sur Mega-search, le moteur est momentanément indisponible », peut-on lire sur le site Web. « Une solution pour palier à ce problème sera apportée d’ici peu ».

Sur la page Facebook, on s’engage à rétablir le service ce week-end.

Même si Kim Dotcom est conscient que les utilisateurs de Mega attendent ce type de service, il ne peut pas se permettre le moindre écart à propos des infractions copyright.

La combinaison moteurs de recherche et Mega peut se montrer redoutable.

Des « liaisons dangereuses » ont déjà été repérées comme le cas de SearchOnMega.com.

« Après réflexion, j’ai décidé de fermer le site », expliquait encore le gérant il y a quelques jours. « L’objectif du site était de s’échanger des liens simplement sans abus. Chose impossible à Appliquer. Son succès le rendant absolument ingérable. »

Et généralement, on ne fait pas dans la dentelle.

Il suffit de quelques liens suspects qui traînent sur un outil de recherche (annuaire ou moteur) pour réclamer la fermeture pure et simple du service.

Selon le célèbre avocat Ira P. Rothken qui défend les intérêts de Kim Dotcom depuis la Californie, les ayants droits ont déposé 250 demandes de retrait de contenus jugés litigieux.

Le service de stockage dans le cloud de Kim Dotcom Mega s’est plié à cette requête dans 150 cas.

De son côté, Mega reconnaît sur son blog que des erreurs ont pu être commis dans la suppressions de liens au nom du respect de la règlementation américaine DMCA.

L’enfer ne fait que commencer : des millions de fichiers sont déposés chaque jour sur Mega.

Et les liens se propagent à vitesse grand V, comme sur le portail de téléchargements FilesTube (vidéos, musiques, livres…), exploité par une société Internet polonaise Red Sky, à en croire une enquête du site média IT The Verge.

Selon Kim Dotcom,  la consommation journalière de bande passante, rien que pour répondre aux besoins de Mega, pourrait prochainement dépasser celle de l’ensemble de son pays hôte (la Nouvelle-Zélande).

Quiz : Le cloud, cela vous parle ?

Mega.co.nz 2013

Image 1 of 5

La boite de réception du nouveau Mega

 

 

 

 

 

  1. I just want to mention I am beginner to blogging and site-building and absolutely loved this web site. Almost certainly I’m going to bookmark your blog post . You actually have outstanding stories. Thanks a bunch for sharing your website.

  2. Hello, i am glad to read the whole content of this blog and am very excited and happy to say that
    the webmaster has done a very good job here to put all the information content and information at one place

  3. I just want to tell you that I am just new to blogging and absolutely enjoyed your web page. Very likely I’m want to bookmark your website . You actually have perfect posts. Thanks for revealing your blog site.

  4. Hello terrific website! Does running a blog such as this require a massive amount work? I have virtually no expertise in coding but I had been hoping to start my own blog soon. Anyhow, should you have any ideas or techniques for new blog owners please share. I understand this is off subject but I simply needed to ask. Kudos!

Les commentaires sont clos.