Méga-OPA en vue : Microsoft veut avaler Yahoo

Mobilité

C’est gigantesque : Microsoft a annoncé son intention d’acquérir Yahoo. Il a déjà une idée des synergies à réaliser et un plan d’intégration des business.

“Chers membres du comité d’administration de Yahoo, je vous écris pour vous faire une proposition pour combiner les activités de Microsoft et de Yahoo”. C’est en ses termes que Steve Ballmer, PDG de Microsoft, annonce son intention de lancer une offre publique d’achat sur le groupe Yahoo.

Une méga-acquisition d’un montant de 44,6 milliards de dollars si l’opération arrive à son terme. En l’état actuel, Microsoft propose aux actionnaires du groupe Internet pionnier co-fondé par Jerry Yang (aux commandes de la société) et David Filo de céder leurs actions au prix de 31 dollars l’unité. Ce qui serait un bonus de 62% par rapport au prix du titre Yahoo coté au Nasdaq en date du 31 janvier.

“Nous avons un grand respect pour Yahoo et, ensemble, nous pourrons proposons un bouquet croissant et dynamique de solutions pour les consommateurs, les éditeurs et les annonceurs et nous bénéficierons d’une meilleure position face à la concurrence sur le marché des services Internet”, déclare Steve Ballmer cité dans le communiqué de presse.

Une annonce gigantesque qui survient sur fond de publication des résultats annuels du groupe Google, le principal rival de Microsoft et de Yahoo. Mais la performance du groupe Internet, leader mondial dans la recherche en ligne, est bien meilleure que celle de Yahoo. Ses résultats 2007 sont décevants et le groupe Internet de Jerry Yang, qui a annoncé un vaste plan de suppressions de postes, se retrouve en situation de faiblesse.

Microsoft sait déjà ce qu’il compte faire de Yahoo

Quelles seraient les priorités en termes de synergies ? Microsoft en avance quatre : économie d’echelle avec une masse d’audience Internet critique qui serait atteint (et donc une formidable oppportunité à présenter aux annonceurs), combinaison de la matière grise entre la R&D de Microsoft et celle de Yahoo pour accélerer l’innovation, amélioration des coûts d’exploitation en réduisant les frais redondants et enfin monter en puissance sur des produits phares dans le domaine de la vidéo et de la mobilité. Sur ses quatre volets, Microsoft estime qu’il est possible d’économiser un milliard de dollars.

Steve Ballmer cherche également à rassurer les salariés de Yahoo en mettant en avant un plan global d’intégration des effectifs des deux firmes. Le PDG de Microsoft souhaite que cette acquisition, visant à optimiser la puissance de sa division Internet (MSN) avec les forces de Yahoo, soit finalisée dans le courant du deuxième semestre 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur