MEGAchat : top départ pour la messagerie chiffrée de Kim Dotcom

Cloud

Kim Dotcom annonce la disponibilité générale d’une première bêta pour son service de messagerie instantanée MEGAchat, blindé avec un chiffrement de bout en bout.

Il se sera écoulé près d’un an et demi entre les premières annonces et le lancement officiel de MEGAchat.

Censé garantir aux internautes une confidentialité totale dans leurs conversations électroniques, ce service de messagerie instantanée n’est pour le moment proposé qu’en version bêta, avec des fonctions d’appel audio et de visioconférence. Rattaché à la plate-forme MEGA (stockage et partage sécurisés de fichiers), il en reprend le principe : tous les échanges de données sont chiffrés intégralement et de bout en bout.

A l’origine de cette initiative inscrite dans le débat de fond autour du cyber-espionnage et des campagnes d’écoutes massives menées par les agences de renseignement, on retrouve Kim Schmitz, alias Kim Dotcom. L’homme d’affaires allemand, installé en Nouvelle-Zélande, avait lancé MEGA début 2013, un an tout juste après la fermeture subite – sur ordonnance de la justice américaine – de son site de téléchargement direct Megaupload.

Le 11 juillet 2013, alors que MEGA était en pleine expansion après des débuts difficiles, Kim Dotcom avait pour la première fois évoqué ses ambitions autour d’un système de messagerie ultra-sécurisé fonctionnant dans un navigateur Web, sans nécessiter l’installation d’un logiciel spécifique.

C’est chose faite avec la préversion lancée ce 22 janvier 2015. Aucun détail technique n’est cependant fourni sur les mécanismes de chiffrement exploités. Aux dernières nouvelles, il était question de s’appuyer sur le protocole OTR (“Off The Record”). A l’heure actuelle, MEGA utilise une technologie propriétaire baptisée “User Controlled Encryption” (UCE). Instaurée par défaut dès la connexion, elle permet à l’utilisateur de gérer ses clés de chiffrement et de choisir avec qui il les partage.

Kim Dotcom n’ouvre pas non plus le code de MEGAchat. Il revendique toutefois un niveau de sécurité sans comparaison avec des solutions comme Skype, dont la NSA est parvenue à contourner le chiffrement, à en croire des documents confidentiels dévoilés par Edward Snowden.

 

En début d’après-midi, celui que l’on surnomme volontiers le “trublion du Net” s’est réjoui, sur Twitter, d’avoir atteint les 500 000 appels passés en 24 heures avec MEGAchat, accessible à la nouvelle adresse mega.nz (et non plus mega.co.nz).

 

megachat

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de la CNIL ?

Crédit photo : Baboom


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur