Megaupload : encore un sursis pour Kim Dotcom

Régulations
Kim-Dotcom-mega-megaupload-Bram-van-der-Kolk

L’extradition de Kim Dotcom vers les Etats-Unis ne surviendra pas avant fin 2013. On évoque même une reconduite de la procédure à avril 2014. La bataille judiciaire s’enlise.

Kim Dotcom extradé aux Etats-Unis ? Finalement non. Du moins pas encore.

Aujourd’hui (10 juin), la justice néo-zélandaise vient de repousser la procédure visant à transférer Kim Schmitz (qui se fait appeler Kim Dotcom) vers les USA en vue d’un procès.

Dorénavant, il faut viser l’échéance de novembre 2013 voire avril 2014 pour entrapercevoir un déblocage de la situation.

Initialement, une décision en vue de son extradition devait être prise en août 2012.

Mais les avocats de Kim Dotcom protègent leur client et exigent un accès total au dossier de l’accusation.

La Cour suprême de Nouvelle-Zélande devrait aborder ce sujet à partir du mois d’août.

Début juin, Kim Dotcom a quand même obtenu de la justice du pays que l’équipement informatique, confisqué illégalement au domicile de Kim Schmitz lors de l’assaut de la police dans sa villa près d’Auckland en janvier 2012, lui soit restitué.

En tant que co-fondateur de Megaupload (du nom d’une plateforme de streaming coupée début 2012 sur décision d’un tribunal de Virginie), le trublion du Net est poursuivi notamment pour piratage, infraction au copyright et blanchiment d’argents.

Toujours domicilié en Nouvelle-Zélande, Kim Dotcom s’est lancé dans une nouvelle aventure start-up avec Mega, un service de partage de fichiers qui défraie autant la chronique que feu Megaupload.

——–Quiz——–

Connaissez-vous bien les Anonymous ?

———————


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur