Megaupload est coupé : Anonymous riposte

MarketingRégulations
logica-attaque-reseau-malware-cyber-anonymous

Le réseau Anonymous se mobilise contre la fermeture de Megaupload. Les activistes ont lancé une série d’attaques contre des sites institutionnels ou liés à la lutte antipiratage.

Après la coupure de Megaupload sur décision de justice américaine, la riposte d’Anonymous ne s’est pas fait attendre sur le Net.

Le groupe d’activistes proteste en lançant des attaques sur une série de sites Internet ayant des liens présumés avec cette affaire ou avec la lutte contre le piratage numérique.

Nom de code : #OPMEGAUPLOAD.

Citons les sites du ministère de la Justice, d’Universal Music, de la MPAA (Motion Picture Association of America) aux Etats-Unis.

Des institutions comme la Maison Blanche et le FBI sont également visés à travers le Web.

Selon CNet, d’autres sites à l’étranger comme Anti-piracy.be/nl, Vivendi.fr, Hadopi.fr seraient également affectés (entre inacessibilité et accès rugueux).

Selon le compte Twitter AnonDaily qui constitue un des points de ralliement pour Anonymous, entre 5000 et 6000 activistes utiliseraient le logiciel LOIC (Low Orbit Ion Cannon) facilitant des attaques par déni de services (DoS).

Ce qui constitueraient un mouvement important de contestation sur le Web.

Ce qui a provoqué la fureur d’Anonymous ? La décision du procureur de l’Etat de Virginie de couper Megaupload pour infraction copyright, racket et blanchiment d’argent.

L’équipe de la plate-forme de streaming est recherchée voire déjà appréhendée. C’est le cas du co-fondateur Kim Schmitz.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur