Le Meizu m3s débarque en France : un smartphone performant à bon prix

MobilitéSmartphones
2 0

Le fabricant chinois Meizu anime la bataille des smartphones sous Android à moins de 200 euros avec le modèle m3s introduit en France.

Les fabricants chinois rivalisent d’ingéniosité pour proposer des smartphones performants sous la barre des 200 euros. Ainsi, Meizu Technology lance le modèle m3s en France. Dévoilé officiellement à la mi-juin pour le marché chinois, le smartphone m3s, qui tourne sous un humble Android 5.1 (mâtiné de l’interface maison Flyme 5.1), sera commercialisé à partir de la fin août pour un prix de 169 euros. Il s’agira d’une version équipée de 2 Go de RAM et de 16 Go de flash interne. Pour 30 euros de plus, le client peut passer à 3 Go de RAM et à 32 Go de mémoire de masse.

Le terminal Android de Meizu Technology embarque le SoC (System on Chip) MT6750 signé Mediatek. Le fabricant taïwanais réussit à se tailler une place au soleil avec sa puce mobile de milieu de gamme, au coude à coude avec les Snapdragon 615 et 616 de Qualcomm et le Kirin 650 de HiSilicon (filiale de Huawei).

Meizu-M3s_a

La puce intègre deux clusters de 4 coeurs Cortex-A53 cadencés jusqu’à 1 GHz (pour les tâches les plus légères) et jusqu’à 1,5 GHz (pour les tâches plus gourmandes). La solution graphique est une IP ARM Mali T860.

Le compromis passe également par un écran 2.5D (écran légèrement incurvé sur les bords) de 5 pouces défini en HD (1280 par 720 pixels). La chiche définition est contrebalancée par une taille contenue d’écran, ce qui permet de hisser la résolution à près de 294 ppp (pixels par pouce).

Une certaine normalisation des modèles de milieu de gamme se fait également sentir sur le volet photo puisque le m3s hérite d’un APN principal avec capteurs de 13 mégapixels, secondé par un APN frontal avec capteur de 5 MPixels.

L’APN dorsal bénéficie d’un focus ultra-rapide avec une mise au point par détection de phase et laser. Des technologies spécifiques pour la détection des visages et l’amélioration des prises de vue est également de mise avec, respectivement, les technologies Face AE et FotoNation 2.0.

Pas de compromis sur la connectivité cellulaire puisque le modem est compatible 4G LTE de catégorie 6 (avec un débit descendant pouvant atteindre 300 Mbit/s en théorie).

Apanage des flagships haut de gamme, le lecteur d’empreintes digitales est aussi présent avec le mTouch 2.1. Même topo que pour le ZTE Honor 5c.

Avec des produits ultra-complets sous les 200 euros, il parait bien difficile de justifier les tarifs de certains smartphones. Il parait également indispensable pour les fabricants d’apporter un vent de fraicheur sur les modèles haut de gamme.

Samsung pourrait opter pour la définition 4K pour la dalle du futur Samsung Galaxy S8, tandis que OnePlus a d’ores et déjà dégainé 6 Go de RAM sur le OnePlus 3.

(Crédit photos : @Meizu)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur