Mémoire Flash : Intel et STMicroelectronics finalisent la création de Numonyx

Mobilité

La nouvelle entité compte sur sa nouvelle mémoire à changement de phase pour s’imposer sur le marché des technologies Flash.

Intel et STMicroelectronics viennent de finaliser la fusion de leurs activités Flash. Les deux entreprises annoncent, conjointement avec l’investisseur Francisco Partners, la création de la coentreprise Numonyx. Cette nouvelle société, indépendante, se concentrera sur le développement et la commercialisation de mémoires non volatile à base de technologie Flash NAND et NOR.

Pour l’occasion, Intel a transféré l’intégralité de ses activités Flash NOR et autres technologies à changement de phase contre 45,1 % de la nouvelle société productrice de semi-conducteurs. Environ 2500 employés du fondeur de Santa Clara rejoindront Numonyx.

De son côté, ST s’empare de 48,6 % de la nouvelle entité. Enfin, en injectant 150 millions de dollars en numéraire, le fond Francisco Partners prend 6,3 % de participation dans le capital.

Numonyx sera précisément chargé de produire des composants Flash pour alimenter les marchés des téléphones mobiles, baladeurs numériques, appareils de prises de vue (photos et vidéo) et autres boîtiers électroniques à base de mémoire non volatile (UMPC, etc.) essentiellement.

L’entreprise se focalisera sur l’innovation technologique avec la livraison à l’industrie d’une nouvelle génération de mémoires à changement de phase (Phase Change Memory ou PCM) qui offre des performances supérieures pour une consommation électrique moindre par rapport à la technologie Flash.

Un marché très convoité

Avec un chiffre d’affaires annuel attendu de 3 milliards de dollars, la société dirigée par Brian Harrison se positionne en troisième position mondiale sur le marché de la mémoire non volatile derrière Sandisk et Samsung. “Il est rare qu’une entreprise débute avec de telles capacités”, soutient le directeur général dans le communiqué, “la nature complémentaire des produits, technologies et expertise apportés par les deux sociétés mères nous donne un avantage concurrentiel.

La création de Numonyx n’est pas une surprise. Elle avait été annoncée dès mai 2007 par les deux producteurs de semi-conducteurs. La nouvelle société permet à Intel de se séparer de ses activités Flash et, pour ST, à consolider sa division mémoires Flash filialisée début 2007.

Doté de plusieurs usines de production en 200 et 300 millimètres avec une technologie de gravure en 65 nanomètre (et 45 nm avant la fin de l’année), Numonyx devra faire ses preuves sur un marché très convoité. Selon le cabinet d’études iSupply, le marché de la mémoire non volatile devrait s’élever à 37,7 milliards de dollars d’ici 2011 contre 22,5 milliards en 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur