La menace Anonymous pèse sur la Coupe du monde de football

Cloud
anonymous-coupe-monde-football

A travers le programme #OpHackingCup, le collectif de hackers vise les sponsors et les partenaires du Mondial qui s’ouvre ce 12 juin au Brésil.

Retard dans la construction des stades, grèves dans les transports en commun  : la capacité du Brésil à gérer ses infrastructures physiques durant la Coupe du monde de football est régulièrement remise en question.

Mais qu’en est-il sur le volet de la sécurité informatique ? La fiabilité de l’IT revient sur la table à l’heure où les Anonymous refont parler d’eux. Connu pour ses multiples assauts contre gouvernements et institutions, le réseau de hacktivistes a choisi la date du 12 juin – jour du match d’ouverture – pour mettre à exécution son projet #OpHackingCup.

Dans un entretien accordé à Reuters, l’un de ses représentants (le dénommé “Che Commodore”) explique “avoir déjà réalisé des tests pour voir quels sites sont les plus vulnérables”. Ce plan d’attaque “spécial Coupe du monde” vise plus particulièrement les sponsors et les partenaires de l’événement. Sur la liste figurent Adidas, Coca-Cola, Budweiser, la compagnie aérienne Emirates ou encore les constructeurs automobiles Kia et Hyundai.

Une menace qui n’est pas à prendre à la légère au regard de la campagne de phishing récemment menée avec succès pour accéder au système d’information du ministère brésilien des Affaires étrangères. Plus de 300 documents ont été exfiltrés, dont la liste des personnalités présentes dans les stades et des négociations avec Joe Biden, vice-président des Etats-Unis.

Comme le note Silicon.fr, les experts en sécurité informatique tablent sur des attaques par déni de services (DoS), méthode éprouvée par les Anonymous pour faire tomber des sites Web. Vice-président Cloud Solutions chez Safenet (protection des données d’entreprise), Jason Hart globalise la problématique : “Le Mondial sera l’événement le plus connecté depuis les Jeux olympiques de 2012 à Londres“.

Et comme lors de chacune de ces manifestations sportives à la portée internationale, l’inquiétude sera grande. D’autant plus que la compétition se déroule cette année au Brésil, où l’activité criminelle est en forte recrudescence depuis plusieurs années.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous des Anonymous ?

Crédit photo : Rob Kints – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur