Mercury Interactive rénove son TestSuite

Régulations

Grâce à une batterie d’outils de tests très pointus, la nouvelle mouture isole plus précisément les goulets d’étranglements d’un environnement client/serveur.

Mercury Interactive annonce une nouvelle version de TestSuite Enterprise, une batterie d’outils de tests destinés, entre autres, à mesurer l’impact d’application client/serveur sur le réseau et de dimensionner les serveurs. Premier élément de la suite, TestDirector devient un référentiel non plus propriétaire mais ouvert, qui ne nécessite plus pour réaliser un test de préparer un plan de test à chaque fois.WinRunner, de son côté, voit apparaître dans ses fonctionnalités le support des technologies Java (Sun, Microsoft, Oracle et PeopleSoft). De plus, cet élément s’est enrichi d’un test fonctionnel et de non régression sur l’Euro. WinRunner vérifie que la migration d’applications vers l’Euro s’est bien déroulée et ne présente pas de problème particulier.Enfin, troisième composante de la suite, LoadRunner a gagné en capacité de tests de charge. “Jusqu’à maintenant”, précise Sylvain Corpet, responsable des partenariats de la société, “les outils donnaient un temps de réponse général.” Dans sa nouvelle version, LoadRunner isole et localise les goulets d’étranglement. Ainsi, sur un temps de réponse de 30 secondes lors d’une transaction Load Runner précise quelle proportion est passée sur le poste client, le réseau ou le serveur. Ce test de stress permet de visualiser le comportement du réseau et des machines.La migration des applications vers l’an 2000, l’e-business ou encore l’Euro sont les véritables opportunités pour la société. “Mais il y a une vie après l’an 2000 car il y aura toujours besoin de test”, prédit Moshe Egert, vice-président Europe de Mercury.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur