Mercury Interactive s’affaire sur l’e-mobilité

Mobilité

Mercury Interactive offre un lifting à ses solutions de test et de gestion pour permettre de vérifier et d’optimiser les performances des applications mobiles, celles qui rendent le contenu Web accessible aux terminaux sans fil. Ce spécialiste de la gestion de performance sur le Web noue de plus des partenariats avec les grands du secteurs : Nokia, AvantGo, Brience, Everypath, et six fournisseurs de solutions d’applications Web sans fil.

Mercury Interactive offre un lifting à son jeu d’outils de gestion de performances Web pour permettre de tester les applications mobiles. Ces solutions pourront être utilisées par les constructeurs de terminaux sans fil, les opérateurs et les fournisseurs d’accès mobile, les éditeurs comme les fournisseurs de contenus mobiles, avant et après la phase de déploiement, pour garantir la performance, l’évolutivité et la compatibilité des applications. Désormais, l’outil logiciel de test LoadRunner et les services en ligne de test de téléchargement ActiveTestT de Mercury Interactive supportent les applications Web basées sur le protocole d’accès sans fil WAP (wireless application protocol), et le protocole i-mode, le protocole d’accès mobile concurrent développé par l’opérateur japonais NTT DoCoMo (voir édition du 26 juin 2000). Et le logiciel de contrôle de performance en temps réel Topaz accompagné des services en ligne ActiveWatchT – permettant tous deux de mesurer la vitesse de chargement des pages d’un site Web en permanence – supporteront également WAP et i-mode en septembre prochain. Mais c’est seulement plus tard que WinRunner, le logiciel de test assurera le support de ces deux protocoles.

Pour être dans la course au m-commerce, Mercury Interactive ne se contente pas de remettre à niveau sa gamme de produits et de services. L’éditeur et fournisseur de services annonce aussi des alliances avec des leaders du secteur : Nokia, AvantGo, Brience, Everypath, et les fournisseurs de solutions Acumen Solutions, Agency.com, Concero, Thoughtmill, Xcelerate et ZEFER. Selon les termes de l’accord, tous ces acteurs utiliseront les solutions de Mercury Interactive pour garantir la performance des applications sans fil. Car selon Amnon Landan, PDG de Mercury Interactive, “les exigences des consommateurs portant sur la rapidité et la disponibilité des services Internet mobiles réclament de faire de la gestion de performance”. De son côté, Pertti Lounamaa, vice-président de la division Nokia Internet Communications approuve : “En tant que fournisseur leader de la technologie WAP, Nokia doit s’engager à garantir que les applications mobiles fonctionnent avec les standards les plus performants,”.

Les enjeux sont colossaux et les arguments favorables à ces outils de contrôle et de tests sont légions : selon le GartnerGroup, le nombre de téléphones mobiles et de terminaux sans fil dépassera largement celui des PC – de plus de quatre pour 1 – dans les cinq années à venir. Plus près de nous, les années 2002 et 2003 verront les transactions sans fil se multiplier et le META Group estime qu’elles compteront pour 20% à 25% du volume total des transactions sur le marché B to C (grand public) et pour 10% à 15% des interactions du marché B to B (inter entreprises). Et, de toute évidence, la multiplication des terminaux mobiles appellera à relever quelques défis : il faudra supporter le trafic Web sans fil généré par des millions d’utilisateurs, assurer la compatibilité des technologies du m-commerce aux systèmes existants, et enfin, supporter la grande variété des terminaux mobiles et leurs tailles d’écrans variables. En outre, les analystes prévoient que le standard WAP continuera à évoluer…

Pour en savoir plus :

Mercury Interactive


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur