Merkaat dans le collimateur de Twitter

Apps mobilesMobilité

Twitter vient de couper les vannes donnant accès à son graphe social à Merkaat, l’application de live streaming vidéo à l’ascension fulgurante.

Présenté dans le cadre du festival South by Southwest 2015 qui s’est tenu du 12 au 22 mars derniers à Austin (Texas), Merkaat a depuis lors connu une croissance phénoménale. Au point d’inquiéter Twitter, qui vient de lui restreindre l’accès à son graphe social, comme l’a tout d’abord découvert le site BuzzFeed.

Il faut dire que Meerkat, disponible sur iOS, apparaît comme un service concurrent de Periscope, une application de live streaming (diffusion en direct de vidéos) développée par County Labs. Or, Twitter vient justement de faire l’acquisition de cette start-up, pour une somme qui pourrait avoisiner les 100 millions de dollars.

Cette concurrence n’était visiblement pas du goût de la société dirigée par Dick Costolo, qui évoque une question de « politique interne » pour justifier la restriction d’accès à son graphe social.

Le merkaat est l’autre nom du suricate, le petit mammifère qui vit en Afrique du Sud. Mais depuis peu, c’est aussi une application mobile (disponible uniquement aux Etats-Unis) qui permet de diffuser en direct des vidéos depuis son iPhone. Elle exploitait jusqu’à vendredi soir le graphe social de Twitter. On pouvait ainsi s’y connecter avec ses identifiants Twitter.

Mais, ce n’est pas tout : elle informait aussi chacun des followers de votre compte Twitter dès que vous débutiez une diffusion vidéo en direct avec une notification. Désormais, les utilisateurs de Merkaat ne sont plus informés de la sorte, bien qu’ils puissent tout de même continuer à se connecter au service avec leurs identifiants Twitter.

C’est pourtant cette caractéristique qui a permis à Merkaat de devenir très populaire en un temps record. Elle est même utilisée par des médias tels que CNN et CNBC, ainsi que des personnalités.

Mais, comme Twitter en 2007, puis Foursquare en 2009 ainsi que Path, le service a aussi bénéficié d’un éclairage médiatique important grâce au festival South by Southwest, même si Ben Rubin, le P-DG de la start-up, indique que l’objectif était plutôt d’y rencontrer des investisseurs. Merkaat s’apprêterait d’ailleurs à lever des fonds auprès de sociétés de capital-risque. C’est donc un coup dur pour la jeune start-up, qui devra trouver d’autres moyens pour continuer à grossir, Facebook Messenger étant déjà évoqué.

Malgré tout, selon Ben Rubin, depuis la fermeture de l’accès au graphe social de Twitter, le service aurait vu son activité de streaming doubler en moins de 12 heures. Le buzz autour de cette bisbille entre les deux sociétés y a sans doute contribué. Toutefois, le plus dur reste à faire pour que le soufflé ne retombe pas. Faute de quoi Merkaat pourrait très rapidement finir aux oubliettes, comme Highlight qui avait pourtant été sous les feux de la rampe au festival South by Southwest en 2012.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur