Messagerie électronique : Google et Yahoo ligués sur le front anti-NSA

Cloud
google-yahoo-e-mail

Les deux groupes Internet vont collaborer pour renforcer la sécurité de leurs services de messagerie électronique en assurant la compatibilité de leurs implémentations respectives.

Plus d’un an après les premières révélations de l’ex-sous-traitant NSA Edward Snowden sur les campagnes massives de cyber-espionnage menées par les agences de renseignement, la confidentialité des communications électroniques est l’un des sujets sensibles de la Black Hat.

Dédiée à la sécurité informatique, cette conférence – dont l’édition 2014 se tient actuellement à Las Vegas – est l’occasion, pour les entreprises IT, de forger des alliances afin de renforcer la protection des informations personnelles de leurs utilisateurs. Au-delà des éditeurs de logiciels, des constructeurs d’appareils électroniques et des équipementiers réseaux/télécoms, les groupes Internet sont en première ligne. Parmi eux, Google et Yahoo, qui se sont engagés, ce jeudi 7 août, à coopérer dans la sécurisation de leurs services d’e-mail.

Les deux multinationales vont travailler de concert pour assurer la compatibilité de leurs implémentations respectives, notamment au niveau des protocoles de chiffrement, avec un objectif : rendre “presque impossible” l’accès aux messages par des tiers, dont la NSA et ses homologues. Il s’agit là de poser les jalons d’un groupement voué à réunir, à terme, un maximum de fournisseurs de services de communication électronique.

Yahoo n’en est pas à sa première initiative dans cette course à l’armement visant à défendre la vie privée des internautes. Le groupe dirigé par Marissa Mayer a déjà renforcé ses principaux services avec un système de chiffrement basé sur une clé SSL 2048 bits. Yahoo! Mail avait ouvert le bal en début d’année, basculant en 100% HTTPS.

Google s’est pour sa part attelé à chiffrer toutes les informations transitant entre ses centres informatiques, après qu’Edward Snowden eut mis le doigt sur une faille ayant permis à la NSA d’intercepter des dizaines de millions de données d’utilisateurs dans le cadre d’un projet “transatlantique” baptisé Muscular.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de Yahoo! ?

Crédit photo : Brues – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur