Messagerie : Google injecte du machine learning dans Inbox

Apps mobilesMobilité
9 1

Avec Smart Reply, Google intègre une dimension machine learning dans son app mobile de messagerie Inbox afin d’automatiser les réponses à certains courriels.

Présenté en octobre 2014, le nouveau client e-mail de messagerie électronique Inbox prend le pas sur Gmail en termes de fonctionnalités avancées.

En témoigne l’arrivée de Smart Reply qui devrait venir à la rescousse des mobinautes croulant sous la quantité de courriels reçus.

Google avait d’ailleurs pensé Inbox comme un véritable assistant personnel plutôt que comme un client e-mail classique.

Pour rappel, Inbox est déjà capable de traiter efficacement le flot de courriels que les utilisateurs reçoivent en les classant automatiquement en fonctions de thèmes (Achats, Réseaux sociaux, Finances, Voyages…).

La productivité devrait être à nouveau améliorée grâce à la nouvelle fonctionnalité dévoilée par Google.

Sous l’avalanche de courriels reçus auxquels il faut accorder un temps précieux pour écrire des réponses appropriées, le mobinaute devrait accueillir Smart Reply avec beaucoup d’espoir.

Des espoirs que Google placent indéniablement dans l’intelligence artificielle, en particulier via le machine learning (« auto-apprentissage »). La firme de Mountain View l’utilise d’ores et déjà dans Google Translate ou encore dans Photos.

Elle est aussi au coeur du projet Im2Calories (compter les calories présentes dans une assiette). On la retrouve également dans le moteur de recherche de Google avec la technologie RankBrain qui exploite aussi le machine learning pour proposer des résultats plus pertinents.

De son côté, Smart Reply assiste le mobinaute en lui évitant d’avoir à répondre à tous ses courriels. La fonctionnalité détermine avant tout ceux qui nécessitent une réponse et parmi ceux-ci lesquels peuvent s’accommoder d’une courte réponse.

A cet effet, Smart Reply analyse les conversations par courriels de votre boîte de réception.

Sur le Google Research Blog, Google explique de manière détaillée et technique comment Smart Reply fonctionne.

Smart Reply propose ensuite trois réponses formulées en langage naturel. Libre ensuite au mobinaute d’étoffer la réponse sur la base de l’une de ces suggestions.

La phase d’apprentissage se poursuit dans le temps, tant et si bien que Smart Reply gagne en efficacité. Cet apprentissage se fait notamment grâce au choix des réponses (parmi les trois).

Smart Reply sera déployé en fin de semaine sur les applications Inbox pour iOS et Android, en anglais uniquement dans un premier temps.

Google fait le pari de l’intelligence artificielle. Dans cette optique, la firme de Mountain View a ainsi fait l’acquisition de DeepMind en janvier 2014 et des start-up Vision Factory et Dark Blue Labs issues d’Oxford.

Inbox_Smart_Reply

Inbox_Smart_Replay_b

(Crédit photo : MyImages – Micha, Shuttersock)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur