Messagerie instantanée : Instagram rejoint la discussion

Cloud
instagram-messagerie-instantanee

Instagram, le service de partage de photos propriété de Facebook, s’enrichit d’une fonctionnalité de messagerie instantanée.

Instagram se montre réactif sur la question de la messagerie instantanée.

Propriété de Facebook depuis 2012, le service de partage de photos a officiellement pris position sur ce segment ultra-concurrentiel en introduisant, dans son application mobile, un outil de discussion privée. Dénommé Instagram Direct, celui-ci reprend les fonctionnalités que proposent déjà certaines solutions tierces comme Instachat : des conversations à deux ou en groupe, avec jusqu’à 15 personnes.

Inclus dans la dernière mise à jour de l’application pour Android et iOS, il permet aussi de partager des images et des vidéos. L’interface utilisateur a été optimisée en conséquence. “Parfois, on préfère ne pas partager avec tout le monde, mais juste en petit comité“, a résumé Kevin Systrom, cité par Reuters. Sans faire référence au modèle économique du service et plus particulièrement à l’éventuelle intégration de publicité, le CEO et cofondateur d’Instagram a porté son discours sur la vie privée.

Et pour cause : si cette fonctionnalité de chat vise à renforcer l’interaction entre utilisateurs, elle est surtout, selon le dirigeant, destinée à offrir aux 150 millions d’utilisateurs de l’application “un contrôle plus tangible de leurs données personnelles”. Mais ces démarches répondent aussi à l’essor sans précédent du marché de la messagerie instantanée sur mobile. Certains ‘pure players’ revendiquent aujourd’hui plusieurs centaines de millions d’utilisateur. C’est le cas de WhatsApp… plus utilisé que Facebook Messenger à l’échelle de la planète (étude On Device, novembre 2013).

C’est sans compter ces start-up qui connaissent une montée en puissance fulgurante. En tête de liste, Snapchat et son service de partage de messages ‘éphémères’ qui disparaissent une à dix secondes après leur ouverture. Suscitant les convoitises, la jeune pousse aurait notamment refusé une offre de rachat à 3 milliards de dollars déposée par Facebook.

Ci-dessous, la situation sur le marché des applications mobiles de messagerie instantanée, selon le cabinet On Device :

messagerie-instantanee-mobile

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les grands groupes français du Web ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur