Messagerie instantanée : Line veut se connecter à la Bourse

BourseEntreprise
line-IPO
4 3

Avec son app de messagerie instantanée, Line Corp (groupe sud-coréen Naver) voudrait entrer en Bourse d’ici mi-juillet pour lever jusqu’à un milliard de dollars.

En juillet, Line compte s’introduire en Bourse à la fois à Tokyo et à New York. Le service de messagerie instantanée (propriété du groupe sud-coréen Naver) pourrait lever jusqu’à un milliard de dollars. Ce qui valoriserait la société basée à Tokyo à hauteur de 5,5 milliards de dollars.

Selon Reuters, ce serait une performance : l’introduction en Bourse de Line serait la plus importante de l’année au Japon. Le prix final du titre devrait être fixé le 11 juillet prochain, selon le communiqué.

Pourtant, en termes d’usage, Line ne fait pas partie des outils de messagerie instantanée les plus populaires. Même si sa montée en puissance a été fulgurante l’an passé, en multipliant par 16 sa base de membres (de 13 à 218 millions d’utilisateurs à fin mars 2016).

Mais Line reste loin derrière des concurrents comme WhatsApp ou Messenger (groupe Facebook) qui rode chacun autour du milliard d’utilisateurs. Elle devra d’abord rejoindre le niveau de WeChat, l’outil IM de Tencent en Chine avec presque 700 millions d’adeptes, selon un pointage de Statista. Elle devrait également rencontrer sur son chemin l’app Viber, rattachée au groupe e-commerce japonais Rakuten…

Mais Line semble gagner des parts de marché de manière éparse entre Taiwan, Thaïlande et…le Turkmenistan. Il existe une version française de l’app très peu usitée en l’état actuel (messagerie instantanée, appels audio et vidéo).

Si l’application standard est gratuite, Line génère des revenus à travers la commercialisation de stickers et d’émoticônes, des jeux et des partenariats business sur des thèmes comme la musique ou le transport de personnes à la demande.

Le business est au rendez-vous : Line Corporation a réalisé un chiffre d’affaires de 1,12 milliard de dollars en 2015. Tout en affichant une perte de 710 millions de dollars. Un montant significatif qui serait dû à l’arrêt  « à l’arrêt d’une radio en ligne de la compagnie » (MixRadio, acquis en décembre 2014 auprès de Microsoft selon TechCrunch).

Les fonds récoltés avec l’IPO servirait à assurer des investissements stratégiques et à procéder au désendettement de la société.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur