Messagerie instantanée : Samsung ChatON a recruté 50 millions d’utilisateurs en 4 mois

Cloud
samsung-chaton

Dans la foire d’empoigne autour de la messagerie instantanée, Samsung se signale en franchissant le cap des 100 millions d’utilisateurs avec son application ChatON.

En l’espace de quatre mois, ChatON a vu sa communauté croître de 50%.

Concurrente de Skype, Viber, Apple iMessage, Facebook Messenger et consorts, l’application de messagerie instantanée développée par Samsung comptait 50 millions d’utilisateurs au mois de mai. Elle en recense désormais 100 millions.

Lancé voici bientôt deux ans, la service est aujourd’hui disponible sur un large éventail de plates-formes, officiellement ‘dans 237 pays’ et en 62 langues.

Préchargé sur les terminaux Samsung, il est également accessible sur PC, tablette et smartphone (Android, iOS, BlackBerry OS, Windows Phone).

Au croisement du chat et des MMS, ChatON est reconnu pour abolir certaines contraintes des SMS, notamment l’insertion de contenus enrichis, le support des conversations de groupe et l’affranchissement du surcoût à l’international.

Sa montée en puissance s’inscrit dans une période charnière marquée par l’unification des moyens de communication, qui basculent progressivement vers les réseaux à (très) haut débit.

Elle corrobore aussi cette étude Ipsos publiée fin août et selon laquelle 76% des internautes reconnaissent que leurs échanges par mail se poursuivent par d’autres canaux de discussion, parmi lesquels la messagerie instantanée.

ChatON connaît un fort gain de popularité sur les marchés émergents, notamment la Chine et l’Inde.

L’Europe et les États-Unis contribuent plus modérément à cette croissance exprimée en nombre d’inscrits… mais pas en utilisateurs actifs.

En ces termes, le marché reste ultra-concurrentiel.

ChatON est, dans l’absolu, dépassé par des applications comme Viber – qui aurait récemment franchi la barre des 200 millions de comptes – et WhatsApp, qui revendique 300 millions d’utilisateurs, avec des pics à plus de 30 milliards de messages par heure.

Microsoft tutoierait lui aussi cette barre des 300 millions, grâce à des passerelles montées avec d’autres composantes de son écosystème, comme son webmail Outlook.com.

En toile de fond, BlackBerry veut étendre la sphère d’influence de sa solution propriétaire Messenger, qui devrait très bientôt faire ses débuts sur Android, après un faux départ le week-end du 20 septembre.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de Samsung ?

Crédit illustration : Buida Nikita Yourievich – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur