Messagerie instantanée : vers un standard

Mobilité

L’IETF (Internet engineering task force) va examiner 3 propositions visant à définir un standard officiel pour les logiciels de messagerie instantanée. La proposition d’AOL, jugée peu novatrice, n’a pas été retenue.

Les messageries instantanées sont au coeur d’un conflit pour déterminer un standard commun qui permettrait d’atteindre l’interopérabilité, la possibilité de communiquer de l’une à l’autre (voir édition 16 juin 2000). La situation semblait se corser avec la sortie des nouvelles versions de MSN Instant Messenger de Microsoft et de l’AOL Instant Messaging (voir édition 21 juillet 2000). Fin juillet, on assistait même à la naissance d’un groupe réunissant tous les distributeurs, sauf AOL : l’IMUnified (voir édition 27 juillet 2000).

Aujourd’hui, après le meeting annuel de l’IETF à Pittsburgh, les géants semblent sur la bonne voie. Parmi eux on note Microsoft, AT&T, Tribal Voice, Cisco et AOL. Chacun a présenté des directions à emprunter sur la voie de l’interopérabilité. Or, celle d’AOL n’a pas été retenue. La société, qui possède les deux messageries instantanées les plus utilisées (AIM et ICQ), n’aurait rien proposé de nouveau, du moins aucun nouveau protocole. A la place, AOL aurait plutôt expliqué comment les autres distributeurs pourraient rendre leurs services compatibles avec le sien. Rien qui ne mérite de figurer dans une proposition officielle.

Au final, plutôt que de choisir une seule proposition, l’IETF a choisi d’en examiner 3. Elles se répartissent entre le SIP (Session initiation protocol), le BXXP (Blocks extensible exchange protocol) et le TCP (Transmission control protocol). Le groupe de travail effectuera un compte rendu des travaux sur ces trois directions le 21 août prochain devant l’IETF.

Pour en savoir plus :

* L’IETF

* Une partie des propositions


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur