Messagerie mobile : Visto accroît ses capacités de déploiement

Mobilité

L’éditeur californien achève un nouveau tour de table de 51 millions d’euros
pour financer son développement.

Bien que plus discret, le principal rival de BlackBerry ne reste pas inactif pour autant. Visto vient de lever 51 millions de dollars, au terme d’un tour de table mené par le fonds de capital-risque Oak Investment Partners. Au total, la firme aurait collecté plus de 186 millions de dollars depuis sa création en 1996.

Les investisseurs existants (Draper Fisher Jurveston, Meritech Capital Partners, DFJ ePlanet Ventures, Rustic Canyon Ventures, GKM et Blueprint Ventures) ont participé à cette levée de fonds. DFJ Growth fait également son entrée au capital. L’un des directeurs de ce fonds de capital risque, Barry Schuler (qui est également l’ancien p-dg d’AOL), rejoint le conseil d’administration de Visto.

L’éditeur, qui emploie environ 400 salariés dans une dizaine de pays, entend utiliser les sommes collectées pour accroître sa base de clients, qui comprend déjà des opérateurs mobiles comme Vodafone ou SFR (voir article du 30 mai 2006). Sa technologie de push d’emails professionnels est compatible avec les messageries POP3, IMAP, Microsoft Exchange et Lotus Domino.

Durant ces dernières années, Visto s’est opposé à plusieurs reprises à certains de ses concurrents. L’entreprise a notamment porté plainte pour violation de brevets contre RIM (Research In Motion), Good Technology, Seven Networks et Microsoft (voir article du 16 février 2005).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur