Messagerie : Thunderbird 3.0 intègre du code de la Défense

Cloud

La Direction générale de l’Armement a développé une déclinaison de client de messagerie de confiance à partir de Mozilla Thunderbird. Une version finalisée est attendue en mai 2010.

C’est un aspect méconnu de la sortie de Thunderbird 3.0 : la nouvelle version du client open source de messagerie électronique intègre du code émanant du ministère français de la Défense, contribuant ainsi à l’élaboration de nouvelles fonctionnalités mises à disposition du grand public.

Officiellement inaugurée par la Fondation Mozilla en début de semaine, Thunderbird 3 “emprunte” du code développé au sein du plus discret des ministères en raison de ses dossiers sensibles, souligne Reuters dans une dépêche.

Ainsi, une déclinaison sous forme de client de messagerie de confiance – Milimail rebaptisé TrustedBird –  a été développée au sein de la Direction générale de l’Armement (ministère de la Défense) et ce, à partir du client open source Mozilla Thunderbird.

Objectif : répondre à des besoins de securisation des communications électroniques militaires (authentification des mails, non-répudiation, priorité des messages, mécanisme de notification…).

La genèse du projet Milimail remonte à 2006. Période qui correspond à l’annonce faîte par la Gendarmerie nationale, une autre entité du ministère de la Défense (depuis rattachée au ministère de l’Intérieur), de migrer les clients messagerie de ses postes de travail vers Thunderbird.

En mai 2007, une version 0.1 du logiciel est livrée. Il faudra attendre début 2008 pour voir une première véritable version finale de Milimail. Mi-2008, une version intégrant cette fois-ci les extensions de sécurité est présentée.

En mars 2009, au regard de l’intérêt que portent d’autres ministères ou organismes, le projet Milimail a été renommé TrustedBird. Selon la DGA, une version finalisée du client de messagerie sécurisé est attendue en mai 2010


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur