Messageries instantanées : un dialogue de sourds ?

Cloud

Windows XP incorporera un nouveau logiciel de messagerie instantanée. Windows Messenger permettra de dialoguer par écrit, audio, téléphonie… et vidéo. Une arme de premier choix contre AOL et sa solution propriétaire. L’interopérabilité reste le noeud de la guerre mais les nouvelles sont plutôt pessimistes : la coalition Imunified ne parvient pas à proposer de solution tandis qu’il n’y a toujours rien de nouveau du côté de l’IETF.

EarthLink, accompagné de six autres fournisseurs d’accès à Internet (FAI) internationaux, a décidé d’employer une plate-forme de messagerie instantanée différente de celle d’AOL. Jusqu’ici, la solution qu’il proposait à ses abonnés était basée sur AIM (AOL Instant Messager) et compatible avec lui. D’après ZDNet.com, lors d’une réunion récente, l’américain EarthLink, l’allemand T-Online, le japonais Nifty et quatre autres FAI se sont entendus pour sceller un accord lors de leur prochaine rencontre, en décembre prochain. “Quasiment tout le monde dans l’alliance cherche à adopter un standard différent [de celui d’AOL], aurait indiqué Michael McQuary, le président d’EarthLink cité par ZDNet.com. Michael McQuary a qualifié la politique d’AOL, qui consiste à fermer son application à ses concurrents, d’“étroite d’esprit” avant de s’interroger : “Qu’adviendrait-il si leur système d’e-mail n’était pas interopérable ? Cela réduirait dramatiquement la valeur d’Internet.”

AOL est régulièrement mis en cause pour ne pas ouvrir sa solution. L’américain réplique invariablement qu’il craint pour la vie privée et la sécurité de ses abonnés. A plusieurs reprises, il a déconnecté des messageries instantanées qui permettaient d’échanger des messages avec les utilisateurs d’AIM. AOL est d’ailleurs aussi propriétaire d’ICQ. Mais les deux messageries instantanées de la marque doivent faire face à une concurrence féroce de Microsoft qui a gagné des parts de marché depuis qu’il fournit son MSN Messenger avec Windows (l’application a été inclue pour la première fois dans Windows Millenium). Tant et si bien que la prochaine version d’exploitation de Microsoft, XP, comportera un logiciel de messagerie instantanée, baptisé cette fois-ci Windows Messenger. On s’en doutait, c’est vérifié depuis l’arrivée la semaine dernière d’une nouvelle version bêta de Windows XP. Et bien entendu, Windows Messenger sera encore plus perfectionné que ses prédécesseurs et pourra par exemple permettre de communiquer par vidéoconférence. Il constitue un élément clé de la stratégie .Net de Microsoft, liée aussi à l’emploi d’un “passeport”, sorte d’authentification unique qui donne ensuite accès à un ensemble de services, dont la messagerie instantanée.

L’interopérabilité, une mission impossible ?

AOL devra réagir. En décidant enfin de rendre sa solution interopérable ? Les autres acteurs l’espèrent, mais on connaît le goût de la société pour les applications propriétaires (son navigateur en est le meilleur exemple). Reste qu’il faut aller au-delà des bonnes intentions. Ainsi Imunified, un groupe réunissant les principaux fournisseurs de messageries instantanées concurrents d’AOL (AT&T, Excite, iCAST, MSN, Odigo, Phone, Prodigy, Tribal Voice et Yahoo) a déclaré haut et fort ses intentions de déterminer un standard commun (voir édition du 27 juillet 2000) mais depuis, plus rien. Le groupe ne parvient pas à tenir les échéances qu’il s’est fixées. A posteriori, c’était irréaliste”, a ainsi déclaré l’un de ses responsables cité par News.com faisant allusion aux délais. Dans le même temps, un groupe de l’IETF (Internet engineering task force) cherche à mettre au point un standard pour développer une plate-forme de messagerie instantanée universelle (voir édition du 7 août 2000). Toujours d’après News.com, ses travaux seraient pratiquement au point mort. Impossible interopérabilité ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur