Facebook Messenger : se dirige-t-on vers un bouton « Je n’aime pas » ?

Apps mobilesMarketingMobilitéSocial Media
facebook-messenger-je-naime-pas

Facebook teste diverses propositions de réactions par émoticônes sur son app Messenger, avec notamment la présence d’un bouton « Je n’aime pas ».

L’introduction de la possibilité d’exprimer sa mauvaise humeur et de zapper toute forme de sentiment négatif sur Facebook est un débat sous forme de serpent de mer. L’app de messagerie instantanée Messenger va-t-il renverser la tendance ?

Le réseau social a beaucoup tergiversé sur l’introduction d’un bouton « Je n’aime pas » (« dislike » en anglais). Il a abandonné l’idée pour l’instant mais des émoticônes alternatifs sont apparus pour nuancer l’expression de ses sentiments comme la colère ou la surprise par exemple.

Les choses évoluent puisque le groupe Facebook teste un tel bouton sur son app de messagerie instantanée Messenger, indique TechCrunch.

Plus globalement, Facebook teste une nouvelle manière d’exprimer ses sentiments sur des messages de Messenger grâce à une palette d’emoticônes (ou emojis en anglais).

Outre le pouce à l’envers (exprimant « Je n’aime pas »), il y aurait également 4 autres de ces petites pastilles, avec le rire, la tristesse et le pouce vers le haut (pour « J’aime »).

Pour l’heure, seule l’app Messenger serait concerné par l’apparition du « Je n’aime pas ».

Mais, c’est tout de même un changement significatif pour le réseau social qui a toujours veillé au grain pour que ses apps ne puissent pas faciliter la transmission de sentiments résolument négatifs.

Facebook voit d’ailleurs plutôt le pouce à l’envers comme une façon de dire « non ». En effet, de nombreux adeptes de Messenger utiliseraient cette messagerie pour planifier des choses. L’expérimentation actuellement menée sur un petit panel d’utilisateurs viserait notamment à estimer si un tel bouton s’avère utile dans ce cadre.

En octobre 2015, Facebook avait lancé le menu Reactions sur son réseau social. Il s’est avéré très populaire avec plus de 300 milliards de réactions recensées à ce jour. Parmi celles-ci, « Love » est la plus utilisée.

Pour Facebook, il s’agit également de ne pas laisser Apple mener cavalier seul en tête sur ce terrain. Avec iOS 10 lancé en septembre dernier, la firme de Cupertino a introduit les émoticônes Tapback sur son service de messagerie.

Avec cette fonctionnalité, l’utilisateur peut rapidement répondre à un message avec des expressions, telles qu’un coeur. Elle peut également être utilisée dans des messages collectifs.

Davantage ancré dans le BtoB, Slack exploite également un système similaire.

On comprend aussi que Facebook ait a coeur d’exploiter encore un peu plus les émoticônes sur Messenger. L’application de messagerie instantanée du réseau social revendique en effet 2,5 milliards d’émoticônes, photos, stickers et vidéos envoyés chaque jour.

(crédit photo : @Facebook)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur