Metaboli accompagne les éditeurs de jeux vidéo dans le monde numérique

Mobilité

La plate-forme de téléchargements de jeux vidéo lève cinq millions d’euros pour pousser un nouvel outil BtoB et conquérir une dizaine de pays, dont les USA.

Metaboli dispose d’une nouvelle corde à son arc du nom de Digital Tycoon. La plate-forme leader dans le téléchargement de jeux vidéo en Europe, développée dès 2001 par une jeune pousse française, propose aux éditeurs et aux distributeurs traditionnels de jeux vidéo de prendre un virage numérique plus rapidement. Digital Tycoon permet de concevoir sa stratégie de distribution en ligne, de déployer sa propre boutique en ligne et de disposer d’outils de gestion et de contrôle (reporting de vente directes et indirectes, outils CRM…). Un projet sur lequel Metaboli travaille depuis plusieurs années et qui a nécessité un investissement de “plusieurs millions d’euros”.
Selon Pierre Gaudet qui a pris le poste de PDG de Metaboli en janvier 2007 (voir encadré), le nouveau pan Digital Tycoon est en adéquation avec “l’air du temps” des éditeurs de jeu vidéo. “Leur chiffre d’affaires dans le numérique et la distribution dématérialisée va passer de 2% à 30% dans les prochaines années. Nous allons les accompagner dans ce mouvement avec notre plate-forme centralisée”, commente le manager. Celui-ci assure que Metaboli a déjà remporté un premier contrat avec “un gros éditeur leader mondial” (tout en évitant de préciser son nom en l’état actuel).
Pour monter en puissance avec ce nouvel outil et accroître sa présence à l’international (en passant à 10 pays européens couverts plus les Etats-Unis), Metaboli vient d’annoncer une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès des fonds d’investissement qui soutiennent la société depuis le précédent tour de table datant de novembre 2005 (et qui avait permis d’injecter 6 millions d’euros) : Intel Capital, Innovacom, Alven Capital, Nicominvest et I-Source.
En l’état actuel, Metaboli appuie son développement en exploitant une plate-forme de téléchargements de jeux vidéo mise à disposition des portails grand public comme Orange. Elle est exposée par une cinquantaine de distributeurs en Europe.
Depuis 7 ans, Metaboli étoffe son réseau de partenaires éditeurs : Atari, Codemasters, EA, Eidos, Take2, THQ, Ubisoft, Vivendi Games… . Désormais, la jeune pousse affiche 100 000 abonnés et réalise presque 20 000 jeux par mois. Elle semble avoir trouvé le bon curseur au niveau du modèle économique en proposant un forfait mensuel à 10 euros pour des téléchargements de jeux de manière illimitée. En 2007, Metaboli, qui dispose d’un effectif maîtrisé à une cinquantaine de personnes, a réalisé un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros (avec une progression de +100% par an depuis trois ans).

Du Kelkoo dans Metaboli
Gare à la confusion. Depuis janvier 2007, Pierre Gaudet, ex-directeur général de Kelkoo “canal historique” (c’est à dire avant que le moteur shopping ne soit cédé à Yahoo en 2004 pour 475 millions d’euros), dirige la société Metaboli. Il a remplacé Pierre Goubet, un des quatre fondateurs de la jeune pousse créée en 2001. “Une transition en douceur, assure Pierre Goubet, puisque Pierre Goubet est resté dans nos locaux pendant un an avant de partir”. Deux des co-fondateurs restent dans l’aventure Metaboli : Pierre Forest et Thibaut de Robien.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur