Mettez un Jaguar dans votre école, sans frais !

Mobilité

Après l’opération de séduction d’Apple auprès des enseignants américains, c’est au tour des professeurs européens de bénéficier de Mac OS X à bon compte ! Il faut dire que les ventes à l’éducation sont en pleine progression pour Apple Europe, alors que ses autres marchés connaissent une perte de vitesse. Mettre un Jaguar dans les ordinateurs à l’école ? Pour quoi faire ? Revue de cartable, deux ans après un état des lieux peu favorable !

300 000 systèmes d’exploitation fournis, c’est le résultat de l’opération de séduction auprès des enseignants lancée par Apple aux Etats-Unis, courant 2002. Un résultat appréciable, lorsque l’on sait qu’elle a touché prêt de 10 % des profs américains. La firme entend faire de même en Europe : jusqu’au 31 mars 2003, une copie de Mac OS X, version 10.2, sera en effet donné aux enseignants du primaire et du secondaire, pour peu qu’ils en fassent la demande sur le site apple.fr (onglet Education). Le programme, intitulé “Mac OS X pour les enseignants”, s’il permet aux profs de découvrir le nouveau système d’exploitation, comporte néanmoins un obstacle : le Mac… Il faut, en effet, que les intéressés disposent d’une machine capable de faire tourner le cadeau. A l’exception notable des premiers modèles de portables PowerBook commercialisés avant mai 1998, tous les Mac basés sur un processeur PowerPC G3 introduits par la firme à partir de 1997 sont compatibles. Quant aux G4, ils reçoivent, bien évidemment, le système sans aucun problème.

la meilleure offre de classe mobile du marché“Le marché de l’éducation européen est, pour nous, une belle victoire”, déclarait Pascal Cagni, le vice-président d’Apple pour l’Europe, le 7 janvier dernier, à l’occasion du lancement de l’opération. “Notre part de marché dans le secteur est récemment passée de 4 à 8 %”. Il faut dire que l’effort d’Apple en direction de l’éducation n’est pas mince : la firme dispose de la meilleure offre de classe mobile du marché et s’appuie sur AirPort, sa technologie de réseau sans fil, pour abaisser les coûts de réseau dans les établissements. En diffusant gracieusement Mac OS X auprès des 5 millions de profs européens, Apple entend bien susciter d’avantage d’intérêt encore et confirmer sa pénétration dans les milieux scolaires.

Mais, pourquoi les écoles viendraient-elles à Jaguar ? Pour y goûter, bien sûr. Rien de tel que d’essayer le logiciel pour être convaincu de ses qualités. Comme les entrepreneurs, les enseignants ont besoin de preuves tangibles de l’efficacité d’un produit avant de l’adopter. Cela dit, en Europe, la problématique de l’équipement est l’arbre qui cache la forêt. Bien des questions, auxquelles Apple doit trouver des réponses au cas par cas, restent en suspend. Nous nous en étions d’ailleurs fait partiellement l’écho (voir édition du 29 juin 2000).

Des mesures favorables à Microsoft

Ainsi en France, on note le manque de préparation des professeurs aux technologies de l’information et la culture informatique a encore du chemin à parcourir dans les établissements, malgré de nouvelles générations d’enseignants d’avantage sensibilisés et prêt à se lancer. Mais, là n’est pas le seul frein : l’opération “Informatique pour tous”, déployée dans les années 80, s’appuyait sur des solutions PC (Bull, Zenith Data System, Thomson ou Goupil), le gouvernement cherchant à soutenir l’industrie informatique française de l’époque. Contrat de licences globales Windows en 1999 et décentralisation du processus d’acquisition des machines en 2001 firent le reste. Autant de mesures carrément favorables à Microsoft et consort, car tendant à imposer une uniformisation des matériels acquis par les établissements. Aussi, difficile pour les constructeurs affichant leur différence, de s’insérer dans le jeu : Sun et Apple sont de ceux-là. L’un comme l’autre prônent la transparence dans l’utilisation des nouvelles technologies et tous deux se heurtent à l’aveuglement politique historique du Ministère de l’Education Nationale. Si Sun reste focalisé sur une offre client-serveur, Apple propose plusieurs solutions, dont certaines qui mêlent les plates-formes en réseau, avec Mac OS X en porte-drapeau.

En lançant “Mac OS X pour les enseignants”, elle espère bien trouver un soutien actif du côté des profs Mac-fanatiques et voir ses aficionados se transformer en apôtres. Ira-t-elle jusqu’à les rencontrer après leur avoir confier la précieuse copie#nbsp? Cela serait souhaitable si elle entend en faire d’efficaces évangélistes…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur