Marketing

Meurtre au Belize : le fondateur de McAfee recherché par la police

john-mc-afee-meurtre-police-belize
0 0

Dans ce petit Etat d’Amérique centrale, John McAfee est recherché par la police. Le fondateur de la firme de sécurité IT est accusé d’avoir tué son voisin. Wired a recueilli son témoignage.

Dans quelle galère s’est embarqué John McAfee qui a créé la société éponyme d’édition de solutions antivirus ?

Au Belize (un petit Etat d’Amérique centrale dans lequel il vit depuis 2008), l’ex-patron richissime est accusé d’avoir tué son voisin (un autre ressortissant américain) et a pris la fuite.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime aurait été abattue à son domicile sur Ambergris Caye (une île au large de Bélize). Son corps a été retrouvé par une employée de maison.

La police soupçonnerait John McAfee d’être l’auteur de ce meurtre et a entamé des recherches pour le trouver.

D’après Gizmodo, il semblait toucher à des drogues exotiques (MDPV, interdite aux Etats-Unis mais autorisée au Belize).

Auparavant, la police avait déjà procédé à une perquisition de sa résidence à la recherche d’armes et de drogues.

John McAfee a même été placé en garde à vue pendant plusieurs heures.

L’histoire prend une tournure vraiment rocambolesque : l’homme recherché par la police pour meurtre a accordé un entretien au magazine high-tech américain Wired alors qu’il est en fuite.

Selon ses déclarations, il se serait caché lorsque des hommes armés sont arrivés près de sa résidence.

John McAfee sait juste qu’on a tiré sur son voisin (du nom de Gregory Faull). Mais il se sent aussi traqué par des tueurs.

Le ressortissant américain évoque des tensions avec le gouvernement local mais aussi une histoire de chiens empoisonnés dans le voisinage.

« Vous pouvez croire que je suis parano mais ils vont me tuer. Il n’y a pas de doute là-dessus. Ils essaient de le faire depuis plusieurs mois. »

Décidément, la vie des grands noms de la sécurité IT ne manque pas de sel.

Dans un autre registre, la police russe a libéré en avril 2011 le fils cadet du P-DG de l’éditeur de logiciels anti-virus Eugene Kaspersky.

Il avait été kidnappé avec demande de rançon.

Crédit photo : Gizmodo

Les commentaires sont clos.