Michel Cordani (Microsoft France) : “Windows Vista proposera une version adaptée aux TPE”

Cloud

Preuve du potentiel de ce segment, la branche hexagonale de l’éditeur a mis en place un département dédié aux très petites entreprises.

Pour Microsoft, le potentiel d’affaires lié au segment des très petites entreprises (les TPE, qui regroupent moins de 20 salariés) est important en France. Le numéro un mondial des logiciels en recense 2,4 millions dans l’Hexagone, sans compter les professionnels indépendants qui travaillent à domicile (estimés à 800 000). Alors que le Salon de la micro-entreprise s’est déroulé à Paris la semaine dernière (voir encadré), Michel Cordani, responsable Marketing Small Business chez Microsoft France, détaille le dispositif mis en place pour séduire les entrepreneurs.

Vnunet.fr : En termes de chiffre d’affaires, que représente le segment des TPE pour Microsoft France ?

Michel Cordani: Le marché des PME représente la moitié du chiffre d’affaires Entreprises de Microsoft France. Je pense que nous réalisons environ un quart de notre activité Entreprises via les TPE. Nous nous intéressons depuis longtemps à ce segment mais ce qui est nouveau est la mâturité des ressources concentrées sur ce marché.

Quelles sont ces ressources, concrètement ?

A l’occasion de la rentrée, Microsoft France a mis en place, au sein de sa division PME, un département dédié aux TPE qui comprend une vingtaine de personnes pour développer la stratégie markerting et commerciale.

Quels types de logiciels spécifiques mettez-vous en avant pour intéresser les TPE ?

Depuis deux ans, notre maison mère aux Etats-Unis travaille sur de nouveaux produits destinés aux petites entreprises, outre Windows et Office. Par exemple, le gestionnaire des contacts fait partie d’Office PME que nous commercialisons depuis trois ans. Dans cette offre, nous avons deux nouveaux produits : l’outil enrichi Publisher permet aux entrepreneurs de gérer des documents professionnels à la manière d’une PME (création de plaquettes, de cartes de visites, etc.) et un gestionnaire de contacts professionnels comme Outlook qui sert d’outil basique pour faire ses premiers pas en matière de relation clientèle.

En termes d’innovations produits pour les TPE, quelle est la prochaine étape de Microsoft ?

En prolongement du lancement de Windows Vista qui devrait survenir début 2006, nous allons proposer une version du nouveau système d’exploitation dédié à ce segment.

Quel est le budget nécessaire pour équiper une TPE ?

Tout dépend naturellement de la taille de l’entreprise. Pour le cas du travailleur indépendant, nous proposons Windows XP Pro et Office PME, deux produits qui constituent le coeur de notre offre. Le plus avantageux est de prendre les logiciels qui sont préinstallés sur une machine, voire d’élargir à un pack comprenant une imprimante. Nous collaborons avec Hewlett-Packard dans ce sens. A l’occasion du Salon de la micro-entreprise qui s’est déroulée la semaine dernière à Paris, nous avons conçu trois offres sous cet angle. Pour des petites structures, nous proposons un logiciel serveur intégré, Small Business Server (réseau, messagerie, intranet?), permettant de bénéficier de l’avantage réseau. Pour un serveur et les logiciels de base, il faut compter environ 1 000 euros.

Les formules packagées constituent-elles la meilleure solution pour les TPE ?

A notre avis, elles constituent la meilleure solution car elles s’adaptent à leurs besoins et permettent de baisser les coûts d’entrée et de faciliter la tâche à des entrepreneurs pas forcément formés aux nouvelles technologies.

Comptez-vous vous tourner vers des hébergeurs ou des fournisseurs d’accès Internet pour compléter vos packs ?

Nous travaillons dans ce sens avec Jet Multimédia/Neuf Télécom [désormais intégré dans la nouvelle entité Neuf Cegetel, Ndlr]. Nous n’avons pas vocation à proposer des formules universelles. Par exemple, nous ne rentrons pas dans les applications métier. Nous rencontrons les éditeurs pour faciliter l’intégration de leurs progiciels dans nos produits.

Comment allez-vous impliquer les revendeurs Microsoft dans la boucle TPE ?

L’un des principaux enjeux est en effet la formation commerciale et la certification technique de nos distributeurs, ainsi que de nos revendeurs qui prennent en charge nos produits dédiés aux TPE. Nous pensons que nous en aurons formé 150 d’ici un an. Le maillage du territoire sera déjà intéressant à cette échéance.

Le piratage de logiciels Microsoft est-il un phénonème inquiétant sur le segment TPE ?

Il est difficile d’analyser le comportement spécifique des TPE. Mais, globalement, la France se distingue malheureusement par un taux de piratage supérieur à la moyenne européenne. Selon IDC, ce taux serait de 45% globalement et de 60% pour le système d’exploitation Windows et le logiciel Office. Cet été, nous avons lancé le programme Windows Genuine Advantage pour vérifier l’authenticité des licences des produits dont nos clients disposent et engager une réflexion sur la valeur de nos produits. En deux mois, nous avons constaté qu’un quart des licences n’est pas valide. Nous proposons dans ce cas une régularisation.

Bilan du Salon des micro-entreprises
La 7e édition du Salon des micro-entreprises s’est déroulée du 27 au 29 septembre 2005 au Palais des Congrès à Paris. Pour cette dernière édition, le rendez-vous de référence des TPE a recensé 28 000 visiteurs, 160 exposants et 132 conférences pratiques. Par ailleurs, cette année encore, les Speed Business Meetings ont connu “un franc succès”, selon les organisateurs du salon. Quelque 1 200 visiteurs ont participé aux dix séances et ont permis plus de 36 000 mises en relation.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur