Micro-blogging : l’anonymat n’est plus dans la Chine 2.0

Cloud

La Chine invoque la protection des citoyens pour encadrer un peu plus le micro-blogging et somme les internautes de renseigner leur identité à l’inscription.

Pour toute inscription sur un site de micro-blogging, les internautes chinois devront désormais renseigner leur véritable identité et non un pseudonyme.

A cette image, les moteurs de recherche sont invités à soustraire de leur base d’indexation tout contenu “contraire à l’ordre public“.

Le peu d’anonymat qui persistait passe l’arme à gauche pour intensifier un peu plus l’étreinte d’un étau qui ne cesse de se resserrer sur l’Empire du Milieu 2.0.

Twitter banni jusqu’à nouvel ordre, c’est Weibo, la plus fréquentée des plates-formes alternatives, qui sera chargée de montrer l’exemple en rectifiant le tir auprès de ses 280 millions d’utilisateurs.

Son principal concurrent, le dénommé Sohu (120 millions de membres), s’est vu intimer cette même injonction : trois mois pour adhérer à la démarche et prétendre à une poursuite d’exercice dans le respect de ce cadre législatif amendé en date du 16 décembre dernier.

Selon The Inquirer, la résultante ne se traduira toutefois guère que dans l’esprit. En surface, les pseudos perdurent et les internautes n’y voient que du feu, quoique l’artifice relève d’une démarche coercitive qui a de quoi décourager les éventuels dissidents.

En coulisses, les régulateurs (dans la capitale, il s’agit du Beijing Internet Information Office) peuvent ainsi exercer un contrôle accru et nécessairement plus efficace sur les informations véhiculées… et attribuer sans peine leur origine à un individu donné.

En parallèle, dans une optique de “protection des internautes“, la Chine somme ses moteurs de recherche de procéder à un écrémage des contenus jugés nuisibles à l’ordre public.

De plus, il incombe désormais aux prestataires de services de solliciter auprès des autorités un permis d’hébergement.

L’accès à Internet se démocratise à la vitesse grand V dans les contrées d’Extrême-Orient. Il en découle ces enjeux sécuritaires à l’égard desquels le gouvernement Jintao porte une attention particulière.

 

Crédit image : © herreneck – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur