Le micro-paiement à la Paypal prend ses quartiers sur Facebook

CloudE-paiementMarketing

PayPal intègre directement à Facebook un nouveau système de paiement électronique, PayPal for Digital Goods, servant à acheter rapidement des biens virtuels sans avoir à quitter une application.

Après avoir lancé une incursion sur les smartphones via de nouveaux services mobiles, PayPal, qui appartient au groupe eBay, s’intéresse de près aux réseaux sociaux, et en particulier à Facebook.

Le système de paiement électronique veut ainsi solliciter l’intérêt des 500 millions de membres du site communautaire de Mark Zuckerberg en leur proposant une solution de micro-paiement directement intégrée à Facebook.

Ce nouveau service de paiement en ligne, baptisé PayPal for Digital Goods, permet aux utilisateurs de Facebook, en quelques clics, d’acheter des biens et des contenus numériques virtuels (jeux, applications, musique, vidéos) sans avoir à quitter leur page Facebook.

Pour faire tourner la boutique, comme à son habitude, PayPal, en guise de commission, prélèvera 5% du montant de la transaction en ligne. En sus, le système de paiement électronique demandera 5 cents sur les transactions inférieures à 12 dollars. Un système rentable… surtout pour PayPal.

Cette solution PayPal for Digital Goods peut ainsi être intégrée à n’importe quel site Web soucieux de faciliter les achats, puisque la transaction s’effectue depuis une même page Internet, sans avoir à basculer sur un autre site de paiement.

“PayPal for Digital Goods est une solution parfaite pour les développeurs de jeux, les magazines, les blogueurs, les éditeurs  de médias, et tous ceux qui cherchent à monétiser du contenu numérique dans le monde entier”, a expliqué Sam Shrauger, le vice-président de PayPal, dans un communiqué.

PayPal reste une vraie machine à cash pour eBay. Selon son président, Scott Thompson, PayPal compte aujourd’hui plus de 90 millions de comptes actifs dans le monde, et quelques 2 millions d’e-commerçants partenaires.

Et rien qu’au troisième trimestre, son chiffre d’affaires a atteint les 838 millions de dollars (+22% sur un an).