Microsoft a-t-il des vues sur la division mobile de Nokia ?

CloudMobilitéOS mobiles

Microsoft pourrait rapidement racheter la division mobile de Nokia, son partenaire “mobilité” depuis peu. De quoi ouvrir un boulevard à l’OS Windows Phone…

Equiper les téléphones Nokia du système Windows Phone ne suffit visiblement pas à Microsoft. La firme de Redmond aurait l’ambition de racheter la division mobile du constructeur finlandais. C’est en tout cas ce que vient d’annoncer Eldar Murtazin dans un tweet, relevé par iGeneration, note Silicon.fr.

Consultant et rédacteur en chef de Mobile Review, l’homme est connu pour avoir notamment annoncé plusieurs scoop dont l’arrivée du N8, l’abandon de la marque Ovi (officialisé aujourd’hui) au profit de “Nokia Service”, ou encore l’accord Microsoft-Nokia autour de Windows Phone. Son information est donc des plus crédibles.

L’information reste bien sûr à confirmer. Néanmoins, elle n’est pas absurde. En se séparant de sa division téléphonie mobile, Nokia abandonnerait certes une place de premier constructeur du marché mondial mais une activité en chute libre (en quelques années Nokia est passé de plus de 50% du marché à 33% en 2010, selon IDC). Une division de moins en moins rentable, donc, qui ne contente peut-être plus les exigences des actionnaires.

Toutefois, si la vente des actifs se réalisait – ce qui reste, insistons bien encore à confirmer –, Nokia ne couperait pas totalement ses liens avec l’industrie mobile. Le constructeur continuerait de se positionner sur le marché à travers sa filiale équipementier Nokia Siemens Networks.

Cette dernière réalise près du tiers des 10,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires de l’entreprise d’Espoo au 1er trimestre 2011 (pour un résultat en hausse annuelle de 9%). Autre service prometteur (+23 % annuel sur le début de l’année), celle de Navteq, l’offre de cartographie qui vient alimenter nombre de solutions d’assistants à la navigation.

Du coup, le rôle de cheval de Troie de Stephen Elop, l’ancien patron de la division Entreprise de Microsoft qui a pris les rênes de Nokia en 2010, tendrait à se confirmer.

Cela permettrait à l’entreprise de Steve Ballmer de mettre la main sur une équipe d’ingénieurs très compétents et le toujours premier marché mondial de téléphonie. Un bon moyen pour installer Windows Phone rapidement sur le marché.

Néanmoins, il reste à voir si la firme de Redmond en a encore les moyens. L’éditeur de Windows vient de signer un gros chèque de 8,5 milliards de dollars à Skype. Malgré sa trésorerie de 50 milliards d’environ dollars, Microsoft aurait-il les moyens de s’acheter une entreprise qui a réalisé plus de 42 milliards d’euros en 2010 (dont plus de 29 milliards sur la téléphonie mobile) ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur