Microsoft abandonne la commercialisation de Passport

Cloud

La décision de Microsoft de cantonner son système Passport à ses propres services ouvre la voie de la standardisation au système de la Liberty Alliance.

Microsoft ne sera pas parvenu à imposer Passport, son service d’identification destiné aux utilisateurs du Web. L’éditeur a en effet annoncé qu’il ne proposerait plus aux prestataires tiers son système, désormais cantonné à ses propres services (notamment Hotmail et MSN Messenger). Cet arrêt de la commercialisation de Passport est une conséquence directe de l’abandon du système par eBay, plus grand site d’enchères sur le Web et un des principaux clients de Microsoft dans le domaine de l’identification.

La défection d’eBay, qui prendra effet au cours du mois de janvier, marque donc la fin de la lutte qui oppose depuis quelques années Microsoft à la Liberty Alliance, un consortium regroupant plus de 150 industriels emmenés par Sun. Parallèlement à Passport, la Liberty alliance a développé son propre procédé d’identification, permettant également de réaliser des transactions sur Internet grâce à un identifiant unique. L’été dernier, le consortium avait fait un nouveau pas vers la standardisation de son système en accueillant en son sein Oracle, Intel et Computer Associates (voir édition du 22 juillet 2004).

De son côté, Microsoft n’a jamais réellement réussi à convaincre les différents acteurs de l’efficacité et surtout de la sécurité de sa solution. Une importante faille de sécurité (voir édition du 12 mai 2003) avait notamment jeté le discrédit sur son système d’identification. Désormais, les membres de la Liberty Alliance n’ont plus aucun obstacle devant eux pour faire valider leur système par les organismes de standardisation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur