Microsoft abandonne le nom “Windows CE”

Cloud

Microsoft prend acte de l’échec de son Windows allégé pour appareils embarqués, et va le renommer en “Windows Powered”.

Windows CE est-il un échec ? La mayonnaise n’a jamais pris, et les grands constructeurs d’appareils embarqués, auxquels l’OS était destiné, ne l’ont jamais adopté. Des géants comme Ericsson, Motorola, ou Nokia, ont équipé leurs téléphones cellulaires avec Epoc, le système d’exploitation développé par Psion. Lourd, lent, peu lisible, et imposant des normes contraignantes aux fabricants de matériel, Windows CE, qui se voulait la version allégée de Windows 95, s’est révélé à l’utilisation aussi encombrant que son grand frère. Alors que, dans le même temps, le véloce PalmOS (qui fait tourner les Palm de 3Com), développait sa compatibilité avec Epoc tout en améliorant ses parts de marché face à Windows CE. Philips a récemment décidé d’arrêter les frais, en abandonnant la commercialisation de son Nino, équipé de Windows CE.

Exit donc, l’appellation Windows CE. Microsoft a pris acte de cet échec, et, dès l’année prochaine, tous les appareils embarqués seront simplement estampillés “Windows Powered”. La firme de Bill Gates espère sans doute profiter de la notoriété de son produit phare et faire oublier la réputation de Windows CE. Ce faisant, elle risque d’embrouiller les consommateurs puisque Windows CE n’est pas Windows 98 ni même Windows 2000: les applications des ordinateurs de bureau ou portatifs ne peuvent pas fonctionner sur les petits appareils embarqués.

Pour en savoir plus : Windows CE sur le site de Microsoft (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur