Microsoft accuse IBM de faire barrage au format Open XML

Cloud
Information - news

Opposé à la norme Open XML de Microsoft, IBM s’opposerait à tout esprit
d’ouverture au profit de l’Open Document Format.

Tom Robertson, directeur général de Microsoft en charge de l’interopérabilité et des normes, a accusé IBM de vouloir détourner le débat concernant les normes de document afin de promouvoir ses propres suites d’applications de bureau. Big Blue est l’un des plus grands partisans du format ODF (Open Document Format), s’opposant ainsi à Microsoft, défenseur du format Open XML.

“IBM s’oppose à la normalisation d’Open XML. Il ne veut pas d’une solution alternative”, a expliqué Tom Robertson au cours d’une entrevue avec Vnunet.com. “Il veut inciter à l’utilisation commerciale d’ODF, et cela passe par le soutien de mandats gouvernementaux. Nous pensons qu’il s’agit d’un effort destiné à limiter le choix pour favoriser l’avantage concurrentiel d’IBM. “

IBM et les autres défenseurs du format Open Document exercent une pression sur les gouvernements afin d’obtenir leur ralliement à leur cause. Tom Robertson cite l’exemple de la plate-forme Open Client lancée par IBM en début de semaine, une solution offrant une suite unique d’applications courantes compatibles aussi bien avec les systèmes Windows que Linux.

IBM a présenté ce logiciel comme une solution permettant de mettre un terme à l’exclusivité des éditeurs sur le marché des systèmes d’exploitation de bureau. Or, la suite prendra en charge uniquement ODF, et non Open XML. Tom Robertson s’est déclaré favorable au lancement de cette suite, mais a fait observer que le support exclusif d’ODF limitait le choix du consommateur. “La concurrence est une bonne chose, mais elle ne doit pas être le résultat d’un choix restrictif sur le marché”, a-t-il martelé.

ODF est actuellement certifiée ISO (organisation internationale de normalisation) en tant que norme ouverte. Le format Open XML de Microsoft a quant à lui obtenu la certification ECMA (European Computer Manufacturers Association) et est actuellement en attente de certification ISO. Les deux groupes assurent que l’ouverture de leurs normes respectives garantira aux utilisateurs un accès aux documents, avec la possibilité de les éditer.

Pour éditer un document en format de fichier fermé, les utilisateurs sont contraints d’utiliser les applications qui ont permis leur création, ce qui peut s’avérer difficile avec les documents plus anciens à mesure que les progrès technologiques tendent à rendre leurs formats obsolètes. Le format Open XML a été approuvé par l’organisation ECMA à la quasi-unanimité des voix, IBM étant le seul membre ayant opposé son droit de veto.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur