Microsoft adapte ses services professionnels en mode hébergé pour la France

Cloud

La branche française de l’éditeur a dévoilé les tarifs modulés de Microsoft Onlines Services qui seront appliqués.

La firme de Redmond accentue sa stratégie “Software + Services”, sa propre version du SaaS (Software as a Service), en étendant ses offres Online Services dans 19 pays, dont la France. Cet ensemble de services hébergés à la demande avait été lancé aux Etats-Unis en juillet 2008.

Dédiée “à l’efficacité collaborative dans l’entreprise”, comme l’a précisé Marc Jalabert, directeur marketing et des opérations pour Microsoft France, l’offre Microsoft Online Services intègre quatre services basés sur l’abonnement mensuel par utilisateur : Exchange Online (messagerie), SharePoint Online (portail collaboratif), Office Communications Online (messagerie instantanée) et Office Live Meeting Online (conférences Web).

En déployant l’ensemble de ses services en mode hébergé, l’éditeur estime que ses clients devraient économiser 10 à 50% de leurs dépenses informatiques. Ils peuvent faire le choix de s’abonner à chaque service séparément, ou, plus simplement, avoir recours à la suite complète Business Productivity Online Suite pour 12,78 euros par mois et par utilisateur pour l’accès aux quatre services.

Des tarifs modulés

Pour les modules loués individuellement, il en coûtera 8,52 euros par mois pour Exchange Online, 6,18 euros pour Sharepoint Online, 2,13 euros pour Office Communications Online et 3,83 euros pour Office Live Meeting.

En outre, Microsoft propose sa Suite Deskless Worker, incluant Exchange Online Deskless Worker et SharePoint Online Deskless Worker, pour 2,56 euros par mois.

Cette suite permet aux utilisateurs occasionnels, qui n’ont pas de PC attribué, d’accéder malgré cela à tout moment aux services de messagerie et de collaboration de n’importe quel poste.

GlaxoSmithKline : Microsoft Online Services gagne contre IBM et Google

Pour favoriser la pénétration de ses nouveaux services SaaS, Microsoft s’appuie sur un écosystème de 111 partenaires, qui offrent de vendre des prestations de services pour ses clients utilisant Microsoft Online Services.

“Outre le modèle de rétribution, Microsoft Online Services offrent en effet de nouvelles possibilités de revenus au travers de services complémentaires, conseil, de migration, personnalisation et administration”, précise Marc Jalabert. La firme de Redmond peut déjà compter, au niveau français, sur des partenaires certifiés comme Orange Business Services, Accenture/Avanade ou YouSaaS.

Quelques entreprises testent ou ont déjà mis en place les Microsoft Online Services, comme le laboratoire pharmaceutique GlaxoSmithKline, qui utilise la suite Business Productivity Online pour ses 110 000 collaborateurs, “en remplacement des solutions IBM Lotus Notes et Google/Postini”. Ces nouveaux outils de collaboration en mode hébergé auraient permis à l’entreprise de réduire ses coûts opérationnels de 30%. De même, Essilor, spécialiste des verres correcteurs, teste actuellement la solution.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur