Microsoft aide à se passer de Lotus Notes

Cloud

Afin d’attirer les entreprises utilisatrices d’applications Lotus Notes dans ses filets, Microsoft propose un nouvel ensemble d’outils d’aide à la migration vers son application Exchange Server.

“Il arrive parfois que des utilisateurs mettent en place des applications Lotus pour mener à bien des projets sur le court terme et qu’ils ne les effacent pas, ou ne les archivent pas lorsqu’ils n’en ont plus besoin. Résultat, vous avez quelques fois des centaines ou des milliers d’applications de ce type qui restent quelque part sur le serveur et qui ne sont pas utilisées.” C’est par cette constatation que Jim Bernardo, responsable de la division Exchange au sein de Microsoft, justifie l’existence du Microsoft Application Analyzer for Lotus Notes. Sous cette étiquette sont réunis deux outils qui doivent aider l’entreprise à effectuer la migration de Lotus Notes vers l’application Exchange Server, plutôt que vers WebSphere ou DB2 du concurrent IBM.

Le premier outil, Data Collector, dresse une liste de toutes les applications Lotus disponibles sur un système donné. Pour chacune d’elle, il indique la date de dernière utilisation, le nombre d’utilisations, la taille et sur quel serveur elle est stockée. L’idée est d’aider l’entreprise à évaluer les ressources dont elle a besoin pour migrer, en choisissant notamment de ne transférer que les applications réellement utilisées. Le deuxième outil, Data Processor, se veut plus complet et est destiné aux partenaires certifiés Microsoft, tels des revendeurs ou des sociétés de services.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur