Microsoft ajoute la voix à Windows

Mobilité
Information - news

Le 1er juin sera disponible le premier serveur de reconnaissance et synthèse vocale de Microsoft. Il n’est pas totalement compatible avec les standards du W3C en la matière.

Mercredi, Microsoft a présenté Speech Server 2004, son premier serveur de reconnaissance vocale. Il sera commercialisé à partir du 1er juin. Speech Server, qui fonctionne avec Windows Server 2003, sera disponible en deux versions : Enterprise Edition et Standard Edition. La première nécessite un serveur physique dédié alors que la seconde, destinée aux PME-PMI, peut être installée sur le serveur Web de l’entreprise. Quant au prix, il est de 7999 dollars par processeur pour la version standard et de 17 999 dollars par processeur pour la version entreprise, ce qui est moins cher que les produits concurrents. En cela, Microsoft est fidèle à sa stratégie qui est de mettre des technologies complexes à la portée du plus grand nombre. Speech Server permet de développer des applications mêlant reconnaissance et synthèse vocales ou des applications couplant téléphonie et informatique. Pour cela, ils disposeront d’un outil de développement, Speech Application Software Development Kit (SASDK), lequel est adossé à Visual Studio .Net. Speech Server exploite des standards du W3C tels que la grammaire SRGS (Speech Recognition Grammar Specification) ou le langage de synthèse vocal SSML (Speech Synthesis Markup Language). En revanche, l’intégration des fonctions vocales dans une application est gérée par des balises SALT, un langage mis au point par Microsoft, qui est concurrent du standard en la matière prôné par le W3C, VoiceXML.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur