Microsoft donne plus de place aux algorithmes dans l’univers Office

CloudPoste de travail
microsoft-office-365-ia

Microsoft pousse, dans sa suite bureautique, davantage de fonctionnalités assistées par algorithmes. L’assistant Cortana évolue en parallèle.

Sous l’angle intelligence artificielle, Microsoft distille, dans sa suite bureautique, un peu plus de fonctionnalités assistées par algorithmes.

Les États-Unis sont le premier terrain d’expérimentation d’Insights in Excel.

Les organisations membre du programme Office Insider – qui permet de tester des versions préliminaires de produits – vont pouvoir accéder à cet outil destiné à la visualisation d’informations-clés (tendances, valeurs aberrantes…), à l’image de ce que Google propose dans son offre concurrente G Suite.

Sur Word, il faudra attendre 2018 pour pouvoir exploiter la fonctionnalité Acronyms, qui analyse les données à l’échelle des entreprises pour déterminer – et expliquer aux collaborateurs – ce que signifient certaines abréviations couramment employées dans des documents.

Microsoft donne également dans la vision par ordinateur, en complétant la technologie de reconnaissance d’images lancée l’an dernier sur OneDrive et SharePoint.

Il devient possible, en plus de déterminer le type de document, d’en extraire du texte, sur une vingtaine de formats de fichiers… uniquement en anglais pour le moment. Un dispositif de traduction automatique est dans les cartons, assure la firme de Redmond.

Cortana : c’est dans la boîte

L’assistant Cortana, pour lequel Microsoft revendique 148 millions d’utilisateurs actifs, monte lui aussi en puissance, au niveau de l’application mobile Outlook (ce mois-ci sur iOS pour les « Insiders » ; en 2018 sur Android), au travers de notifications qui apparaissent avant un rendez-vous, avec une proposition d’itinéraire tenant compte du trafic.

Toujours sur Outlook, Microsoft prépare la transition vers la boîte de réception prioritaire, aujourd’hui accessible à tous les abonnés Office 365 ProPlus sur le canal de mise à jour mensuelle.

Le 31 janvier 2020, elle remplacera définitivement l’outil Clutter, construit sur le même algorithme, mais qui se base sur deux dossiers au lieu d’un seul pour trier les e-mails selon leur importance.

L’enrichissement d’Outlook sous le prisme de l’IA avait été marqué, l’an dernier, par la mise en place de cartes pour le suivi des livraisons et des réservations de voyages, mais aussi d’actions rapides pour s’enregistrer sur un vol, changer d’hôtel ou encore réserver une voiture de location.

Côté Cortana, on en reste à la preview pour la fonction Calendar.help, au travers de laquelle l’assistant gère l’organisation de rendez-vous lorsqu’on lui envoie un e-mail avec les détails. On aura, par ailleurs, relevé un partenariat avec la société Internet chinoise Cheetah Mobile, qui va pousser Cortana en tant que lanceur sur les terminaux Android.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur