Microsoft attaque sept spammeurs en justice

Cloud

L’éditeur continue sa croisade contre le spam, en particulier contre les e-mails à caractère sexuel qui violent une disposition de la loi américaine Can-Spam.

Microsoft a commencé jeudi 2 décembre une nouvelle campagne antispam en attaquant en justice des hackers suspectés d’avoir utilisé des ordinateurs contaminés par des Troyens pour envoyer des e-mails à caractère sexuel, en violation de la loi antispam américaine (Can-Spam). “Les produits et publications à caractère sexuel vendus dans les magasins doivent, selon la loi américaine, être protégés de la vue par un emballage en papier opaque ; il est important que les consommateurs en ligne soient protégés de la même manière”, a indiqué Nancy Anderson, vice-président et avocat conseil de Microsoft.Les spams renfermant des contenus à caractère sexuel visibles dans l’e-mail violent une disposition de la loi Can-Spam ainsi que les règles de la Federal Trade Commission. Cette disposition exige que les sollicitations par e-mail contiennent les termes “sexuellement explicite” à la fois dans l’objet de l’e-mail et dans sa partie directement visible. Des centaines de milliers de spamsSept plaintes contre X ont été déposées à la Cour supérieure de l’Etat de Washington, les personnes visées n’ayant pas encore été identifiées. Ces plaintes concernent des violations de la loi fédérale Can-Spam et de la loi sur les e-mails commerciaux de l’Etat de Washington, parmi lesquelles l’utilisation d’ordinateurs infectés par des virus pour envoyer des e-mails, l’utilisation d’intitulés trompeurs ainsi que l’absence d’adresse physique et d’option de désabonnement. Globalement, les personnes impliquées dans cette affaire sont suspectées d’avoir envoyé des centaines de milliers de courriers électroniques.”Les obligations portant sur les intitulés des e-mails sont importantes, de même que la disposition prévoyant de dissimuler les contenus à caractère sexuel”, a déclaré Anne Mitchell, présidente de l’Institute for Spam and Internet Public Policy. A ce jour, Microsoft a soutenu plus de 115 actions en justice à travers le monde contre des spammeurs, dont 86 procès aux Etats-Unis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur