Microsoft arrive en fin de Band sur le marché des « wearables »

Mobilité
microsoft-band-2
1 6

Microsoft retire son bracelet connecté Band 2 de la circulation, ainsi que les SDK associés. Quelle suite pour la firme sur le marché des « wearables » ?

Rudy Huyn a été prévoyant.

Ce développeur, aujourd’hui employé chez Dropbox, avait fait un backup des trois kits de développement associés au bracelet connecté Microsoft Band.

Une sauvegarde bien utile, étant donné que la firme américaine a retiré les SDK de la circulation.

Elle a, par la même occasion, supprimé le Band de sa boutique en ligne : en France comme aux États-Unis, plus aucune trace du produit, qui était encore disponible le 2 octobre, comme en témoigne l’historique de l’Internet Archive.

microsoft-band-sdk

ZDNet.com, qui s’est enquis de l’affaire, a obtenu une clarification de la part de Microsoft. Le premier éditeur mondial affirme avoir écoulé ses stocks… et ne pas avoir l’intention de lancer cette année un nouveau modèle de son wearable, dont la deuxième version est commercialisée depuis près d’un an.

microsoft-band-2-assemblageAucune déclaration officielle n’a toutefois été faite dans le sens d’un arrêt complet des développements. Microsoft assure en l’occurrence que les acheteurs du Band 2 – encore disponible chez certains e-commerçants comme Amazon – continueront à bénéficier d’une assistance, y compris au sein des espaces Microsoft aménagés chez certains distributeurs.

Quant à la plate-forme Microsoft Health, dédiée à la santé et au bien-être à l’image de ce qu’Apple propose avec HealthKit, elle reste « ouverte à tous les partenaires hardware et software sur les appareils Windows, iOS et Android ».

Mais de quels partenaires parle-t-on ? Dans l’absolu, l’écosystème reste embryonnaire en comparaison de ceux qu’Apple et Google se sont constitué. Ce malgré les capacités intrinsèques du Band, dont la v2 embarque, entre autres, un GPS, un capteur UV, un baromètre et une batterie dont l’autonomie est annoncée à 48 h (hors usage du GPS…).

Comme le souligne Ars Technica, si le produit a eu du mal à trouver son public, c’est aussi à cause de son positionnement : moins performant que les principales smartwatchs du marché et bien plus onéreux qu’un bracelet de type Fitbit (249,99 dollars au lancement ; 174,99 dollars au dernier pointage sur le Microsoft Store).

Reste un point d’interrogation sur l’équipe de développement du Band, qui travaillait notamment sur le portage de Windows 10. Elle aurait été dissoute et réaffectée à d’autres projets hardware, comme le laisse entendre l’expert Microsoft Paul Thurrott.

Crédit photos : Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur