Microsoft lance le chatbot Tay : l’intelligence artificielle parle avec les jeunes

Apps mobilesMobilité
6 6

Microsoft dévoile Tay, un chatbot (agent conversationnel). En exploitant des technologies d’IA, il peut entretenir des discussions avec l’internaute via les principaux réseaux sociaux.

Microsoft veut approfondir ses connaissances sur l’intelligence artificielle.

Dans cette optique, la firme de Redmond lance Tay en vue d’expérimenter et de mener des recherches sur la compréhension des conversations.

Tay est un chatbot (agent conversationnel) doté d’IA qui a été développé par les équipes Technology and Research et Bing au sein de Microsoft.

Il a été conçu pour divertir les internautes sur les différents réseaux sociaux où ils se connectent grâce à des conversations informelles et ludiques. Grâce au machine learning (apprentissage automatique), plus l’internaute discute avec Tay, plus il apprend.

Mais il semble avoir du mal à tenir la conversation ce matin : « Phew. Busy day. Going offline for a while to absorb it all. Chat soon » peut-on lire en haut de la page d’accueil.

Le chatbot de Microsoft vise principalement la tranche des 18 / 24 ans aux Etats-Unis et a lui-même la répartie d’une Américaine de 19 ans.

Tay utilise les données que vous laissez sur le Web ainsi que celles fournies en définissant votre profil. Mais, les process de collecte, d’exploitation et de stockage data ont vocation à se faire de manière anonyme.

On ne peut pas parler d’un profil d’assistant personnel (Tay ne pouvant pas par exemple réserver un billet d’avion).

Mais, le chatbot peut toutefois effectuer une grande variété de tâches. On peut ainsi lui demander de raconter une blague ou une histoire, de jouer à un jeu, lui envoyer une photo pour avoir son avis, lui demander son horoscope…

On peut davantage le percevoir comme un ami virtuel à l’instar de Xiaolce, un chatbot lancé en 2014 par Microsoft en Chine, qualifié alors de « petite soeur de Cortana ».

Il interagissait via Weibo (« Twitter chinois ») alors que Tay fait ses débuts sur Kik, GroupMe et Twitter. Le chatbot a aussi un compte Facebook et Snapchat (TayStories).

Pour converser avec Tay, on peut lui envoyer un tweet ou un « Direct Message » (DM) via son compte @tayandyou et l’ajouter à ses contacts sur Kik (application mobile canadienne de messagerie instantanée) et GroupMe.

Tay_Microsoft_a

Microsoft n’est pas le seul à vouloir animer les réseaux sociaux avec des chatbots.

En décembre dernier, on prêtait à Google l’intention de développer une nouvelle application de messagerie instantanée en ayant recours à l’intelligence artificielle pour animer des chatbots.

Et ce, alors que les places sont chères avec des Facebook Messenger, Whatsapp ou encore WeChat (du chinois Tencent) qui dominent le marché.

L’introduction de Tay (et de Xiaolce) trace peut-être la voie à plus de ces chatbots dans notre vie numérique de demain.

Un petit avant-goût du film « Her » de Spike Jonze dans lequel Theodore Twombly (interprété par Joaquin Phoenix) s’éprend de Samantha, une voix féminine intelligente faisant preuve d’humour et de sensibilité.

Tay_Microsoft_c

(Crédit photos : @Microsoft)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur