Microsoft cherche à placer son OS mobile

Mobilité
Information - news

La firme de Redmond vient de prendre une participation dans Sendo, un petit constructeur de téléphones mobiles. Pour Microsoft, il s’agit bien là de trouver un moyen de mettre sur le marché son OS Stinger.

Face à Symbian – le consortium formé par Psion, Nokia, Ericsson et Motorola et qui développe Epoc32, un système d’exploitation pour téléphones portables – Stinger, l’OS de Microsoft, semblait quelque peu en difficulté pour s’imposer sur ce marché. Ne restait qu’une solution pour Microsoft, celle d’entrer dans le capital d’un constructeur de téléphones mobiles. En l’occurrence, il s’agit de Sendo, un nouveau constructeur anglais. La firme américaine a acquis un peu moins de 5 % du capital pour environ 11,5 millions d’euros. Le premier appareil devrait être commercialisé dès cet automne.

Face aux ténors de l’industrie des téléphones mobiles, Microsoft essaie de rassembler autour de lui des acteurs plus modestes. L’éditeur avait, il y a quelque temps, annoncé un rapprochement avec Samsung et Mitsubishi. Par ailleurs, l’américain a passé des partenariats fin juin avec deux opérateurs mobiles, Telefonica Moviles et Vodafone. Ce dernier lançait d’ailleurs en juin dernier OfficeLive, basé sur le Mobile Information Server de Microsoft et sur Exchange (voir édition du 19 juin 2001). Grâce à ce service, les utilisateurs peuvent accéder à toutes les données d’Outlook, tels les e-mails ou les fonctions de calendrier, via un téléphone mobile à la norme Wap 1.1.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur