Microsoft complète son offre décisionnelle

Cloud

Poursuivant l’élaboration de son offre décisionnelle, Microsoft rachète ActiveViews, jeune éditeur d’un outil de reporting à la demande.

Microsoft a annoncé l’acquisition de l’éditeur ActiveViews, une jeune société ayant développé un système de reporting et d’analyse. Ce dernier sera intégré à la propre offre décisionnelle de Microsoft, SQL Server Reporting Services, dont une première version lancée en janvier 2003 (voir édition du 28 janvier 2004) est elle-même partie intégrante de la base de données de l’éditeur, SQL Server (voir édition du 14 février 2003). Ce rachat permet à Microsoft de combler rapidement une lacune de son offre en matière de business intelligence. Actuellement, en effet, ses logiciels de restitution reposent sur des requêtes préparamétrées et permettent de faire du reporting de masse, s’adressant à un périmètre très large d’utilisateurs. Le produit d’ActiveViews est doté quant à lui de fonctions de personnalisation ? on parle alors de reporting à la demande – et répond de ce fait à des besoins d’analyse plus sophistiqués ; il vise donc plutôt les cadres dirigeants.

Les partenaires, premières victimes

Si Microsoft a choisi la voie de l’acquisition plutôt que de développer lui-même sa propre application, c’est que cette solution offre l’avantage de la rapidité. Elle permet de bénéficier d’un produit de conception récente qui a déjà fait ses preuves, et ce à un moindre coût. Pour l’instant, on ne sait pas si le produit d’ActiveViews sera intégré dans la nouvelle version de la base de données de Microsoft, SQL Server 2005, nom de code Yukon, dont le lancement a été reporté au premier semestre 2005 (voir édition du 11 mars 2004). Rappelons que l’été dernier a été marqué par un intense mouvement de concentration parmi les éditeurs d’applications de reporting de masse, Business Objects s’emparant de Crystal Decisions et Hyperion de Brio Software (voir édition du 24 juillet 2003). Peu à peu, Microsoft se pose en concurrent de ces deux éditeurs et de l’autre grand du décisionnel, Cognos, en s’appuyant, selon une stratégie éprouvée, sur la base installée de SQL Server. Mais, incontestablement, les premières victimes de la stratégie de Microsoft seront ses actuels partenaires éditeurs d’outils de reporting à la demande.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur